IMMO

Pile à combustible, l’avenir du chauffage?

La raréfaction des énergies fossiles pousse les fabricants à chercher des alternatives en matière de chauffage. L’utilisation de l’hydrogène est l’une d’entre elles.

L’industrie automobile prépare activement sa mue en proposant de plus en plus de véhicules électriques ou hybrides. Certaines marques ont également développé des modèles qui fonctionnent à l’hydrogène, également appelés véhicules électriques à pile à combustible.

Le secteur du chauffage n’est pas en reste et propose également des systèmes fonctionnant à l’hydrogène. Le principe chimique est relativement simple, il s’agit d’une électrolyse inversée.

Avec un catalyseur

Une pile à combustible produit un courant électrique et de la chaleur à partir d’O² (dioxygène) et de H² (dihydrogène). La réaction chimique entre ces deux éléments ne produit aucune pollution, le seul rejet produit est du H²O (de l’eau). En outre, l’oxygène et l’hydrogène sont très abondants sur notre planète.

Toute médaille a cependant son revers, car pour initier cette réaction chimique, il faut un catalyseur. Or, jusqu’à présent, un métal rare, le platine, est utilisé pour la fabrication du catalyseur. Les réserves mondiales de platine sont assez limitées et estimées à une soixantaine d’années, une durée assez longue qui devrait permettre aux scientifiques de trouver d’autres solutions.

En attendant les avancées techniques pour voir à plus long terme, les piles à combustible sont aujourd’hui une alternative intéressante aux systèmes traditionnels. Il faut néanmoins souligner que les piles à combustible, telles qu’elles sont conçues aujourd’hui, ont besoin de gaz, donc une énergie fossile dans la plupart des cas, pour fonctionner. Le gaz peut néanmoins aussi être renouvelable, à l’image du biométhane par exemple.

Avec le soutien de l’Europe

Le développement des piles à combustible nécessite de lourds investissements. L’Europe, consciente des enjeux énergétiques futurs, a lancé de 2012 à 2017, un vaste programme de soutien en recherche et développement sous le nom de ENE FIELD.

Mille unités de production combinée de chaleur et d’électricité ont été installées dans 12 États membres dans le but de récolter des données et donc de déterminer le potentiel exact de cette technologie. Certains fabricants ont cependant pris une longueur d’avance et commercialisent déjà des systèmes de chauffage à base d’une pile à combustible. Parmi les pionniers sur le marché, nous pouvons notamment citer Vaillant, Viessman ou encore Elugie. D’autres fabricants devraient leur emboîter le pas.

Une centrale à domicile

La pile à combustible est à ce jour le système de microcogénération le plus efficace sur le marché. Elle fonctionne en fait comme une petite centrale à domicile puisqu’elle produit à la fois de la chaleur et de l’électricité.

Dans une centrale, il est nécessaire de transporter l’électricité vers le consommateur via un réseau, ce qui engendre des pertes de l’ordre de 20%. Avec une pile à combustible à domicile, il n’y a aucune perte, l’électricité produite est consommée sur place. Selon les puissances utilisées, il est possible de produire jusqu’à 80% de son électricité.

La mini-centrale à domicile a également des effets positifs sur l’environnement, les spécialistes estiment que les émissions de CO2 sont réduites de 50% par rapport à une production traditionnelle. Il est difficile de dire si la pile à combustible va se généraliser dans les prochaines années, un des freins principaux étant son coût d’achat.