LIÈGE

Le roi en visite au Foyer des Orphelins: «Une belle reconnaissance pour les enfants et pour l’équipe»

Le roi s’est rendu auprès des enfants du Foyer des Orphelins, ce mercredi soir à Liège, avant de rendre visite aux personnes démunies au sein de l’ASBL Thermos. Une rencontre importante, pour des personnes dont le parcours n’a pas toujours été facile.

Une animation peu habituelle régnait aux abords de cette grande villa du quartier du Laveu, qui se dresse à proximité de l’escarpée rue de Joie. Le Foyer des Orphelins recevait un invité de marque, en la personne du roi, venu s’entretenir lors d’un passage en Cité ardente avec les enfants, les travailleurs et les administrateurs de cette maison.

Le Foyer des Orphelins célébrait l’automne dernier ses 100 ans d’existence, un anniversaire. C’est dans ce contexte que les équipes ont pu présenter au souverain les activités qui s’y déroulent.

Un centre ouvert en permanence

«Lors de sa fondation en 1917, le foyer accueillait des orphelins de guerre. Il s’est ensuite occupé d’enfants placés par le juge, pour évoluer progressivement vers l’accueil d’enfants souffrant de troubles comportementaux, caractériels ou psychotiques» précise Michel Boulanger, le président du conseil d’administration du Foyer des Orphelins.

«Ce sont des jeunes au parcours souvent très compliqué, qui vivent avec ou sans famille. Chaque enfant est différent.» Quelque 22 enfants âgés de 5 à 18 ans y résident, encadrés par une bonne vingtaine de membres du personnel, le foyer étant ouvert 24h/24, 7j/7 tout au long de l’année.

Un lieu de vie

«Les jeunes vont à l’école en journée et vivent ici le reste du temps. Parfois ils retournent dans leur famille le week-end, du moins s’ils ont de la famille», poursuit Michel Boulanger. Les activités sont nombreuses à l’intérieur de la villa, avec un encadrement éducatif, thérapeutique, scolaire, mais aussi une aide à l’intégration sociale, familiale, etc.

«La visite du roi a vraiment été une belle reconnaissance pour les travailleurs, qui effectuent un vrai travail de l’ombre, aux côtés des enfants. Pour les administrateurs, c’est aussi une belle reconnaissance. Mais cela a surtout été un moment très apprécié par les enfants eux-mêmes. Le roi s’est entretenu de façon très sympathique avec les enfants, s’intéressant à leurs centres d’intérêt, à leur quotidien. C’était agréable», se réjouit Michel Boulanger.

«

Le roi s’est entretenu de façon très sympathique avec les enfants, s’intéressant à leurs centres d’intérêt, à leur quotidien. C’était agréable.

»

Avec beaucoup de spontanéité, les enfants ont accueilli le souverain dans leur lieu de vie, n’hésitant pas à lui poser des questions empreintes de franchise. «Vous avez plein d’argent?», a ainsi interrogé l’un des enfants, assis aux côtés du roi. «Vous êtes le président? A quoi sert ce micro?» Les questions ont été nombreuses, en présence du monarque, mais aussi du service d’ordre, des journalistes, photographes et autres cameramen.

«Pour les enfants, il fallait vraiment détendre l’atmosphère autour de ce rendez-vous», leur réaction pouvant parfois décontenancer. Leurs sourires et leur accueil ont en tout cas eu le don d’offrir un moment d’authenticité et d’humanité, mercredi soir.

Après avoir participé à une réunion avec les autorités et les responsables du foyer, le roi s’est rendu auprès des enfants et adolescents répartis en deux groupes, des plus jeunes aux plus âgés.

Le Foyer des Orphelins a besoin de moyens

Pour le Foyer des Orphelins, c’est aussi l’occasion de rappeler à quel point la reconnaissance du public est vitale, y compris en termes financiers. Les frais de fonctionnement s’élèvent annuellement à 1,3 million d’euros, subsidiés à 80% par l’AViQ (Agence pour une vie de qualité, ex-Awiph).

«Il nous reste 200 000 à 250 000 euros à trouver chaque année. Les aides des services clubs, des donateurs et d’associations sont très importants. Nous organisons aussi des événements pour récolter des fonds», mais les coups de main demeurent plus que jamais essentiels, notamment pour mener une série de projets chers aux enfants et à l’équipe. Il s’agit par exemple du projet d’aménagement d’une salle de sport, de l’organisation du foyer en unités de vie ou simplement d’activités de détente pour les enfants et adolescents.

Une liste de cadeaux à destination du Foyer des Orphelins a été mise en ligne sur le site Kadolog dans le cadre du centenaire.

www.foyerdesorphelins.com

Rencontre avec les plus démunis

Après la visite du Foyer des Orphelins dans le quartier du Laveu, le roi s’est rendu dans la rue Volière au sein de l’ASBL Thermos, qui lutte depuis 30 ans contre l’exclusion et vient en aide aux personnes les plus démunies.

L’association prend en charge un abri de nuit, qui se trouve rue Chevaufosse, à deux pas de l’échangeur autoroutier de la rue Saint-Laurent. Elle tient également un restaurant social rue Volière, près de la rue Pierreuse.

En plus des aides de première ligne, l’ASBL Thermos encadre les personnes sur le plan social, dans une optique de réinsertion, de lutte contre l’exclusion.

Le roi en visite au Foyer des Orphelins: «Une belle reconnaissance pour les enfants et pour l’équipe»
Le roi s’est rendu au restaurant de l’ASBL Thermos, à la rencontre de personnes démunies. Photo News

Le roi en visite au Foyer des Orphelins: «Une belle reconnaissance pour les enfants et pour l’équipe»
Photo News

Le roi en visite au Foyer des Orphelins: «Une belle reconnaissance pour les enfants et pour l’équipe»
Photo News

Le roi en visite au Foyer des Orphelins: «Une belle reconnaissance pour les enfants et pour l’équipe»
Photo News

www.thermos-liege.be

À LIRE | Notre reportage de novembre 2016 à l’intérieur de l’abri de nuit: Là où les sans-abri trouvent un toit pour la nuit