BELGIQUE

Rafales de vent: un décès suite à la chute d’un arbre

Si les vents violents de cette nuit et de ce matin ont été moins spectaculaires que lors de la tempête précédente, on signale tout de même des dégâts sur le pays dont le décès d’une dame suite à la chute d’un arbre à Grez-Doiceau

Ce jeudi, on attendait des rafales de vent jusqu’à 105 km/h. Si les dégâts semblent a priori moins spectaculaires que lors du passage de la tempête Eleanor. On déplore toutefois un décès du côté du Brabant wallon à la suite d’une chute d’arbre sur une voiture.

Sur le reste du pays, les pompiers, plus ou moins débordés selon la province, se sont essentiellement déplacés pour des tuiles envolées, des branches jonchant les voiries ainsi que des câbles électriques au sol.

La circulation des trains a été légèrement perturbée, notamment à Bruxelles et à Binche.

Le porte-parole d’Infrabel Frédéric Sacré demande aux personnes habitant à proximité des voies ferrées de fixer solidement les objets susceptibles de s’envoler et de gêner le trafic.

Les intempéries ont fait plusieurs blessés en Flandre, dont un dans un état grave à Anvers. Par ailleurs, les parcs bruxellois, parmi lesquels le Bois de la Cambre, resteront fermés «jusqu’à nouvel ordre»

Brabant wallon

Outre le tragique décès d’une dame à Grez-Doiceausuite à la chute d’un arbre, des dégâts matériels sont signalés un peu partout dans la province.

La zone de secours du Brabant wallon indique qu’elle en est déjà, vers 10 h 30, à une soixantaine d’interventions depuis cette nuit.

Bruxelles

À Bruxelles, à Tour & Taxis, la circulation a également été temporairement suspendue en raison d’un obstacle qui menaçait de tomber sur les voies tandis qu’un trampoline s’est retrouvé sur les rails à Zedelgem.

La société bruxelloise de transport public (Stib) a subi de légères perturbations, sur deux lignes de tram et trois lignes de bus.

La ligne de tram 44 a été perturbée en raison d’un arbre tombé sur les voies. Entre Madou et le centre de Tervuren, la circulation a été remplacée pendant une heure par des navettes, à partir de 8h40.

A Saint-Gilles, le tram 81 a été interrompu pendant un quart d’heure aux alentours de 9h20 à cause d’une gouttière desserrée par le vent. Il n’y avait dès lors pas de circulation entre l’avenue du Roi et Barrière.

Concernant les bus, les lignes 38, 41 et 43 ont été interrompues de 8h30 à 9h00 à cause d’un arbre qui menaçait de tomber. Pour le moment, aucune autre perturbation n’est à signaler sur le réseau de la Stib.

Les rafales n’ont, pour le moment, pas de conséquence sur le trafic aérien à Brussels Airport. Des vols en provenance des Pays-Bas ( car l’aéroport est fermé) sont déviés vers Bruxelles.

Les parcs bruxellois, parmi lesquels le Bois de la Cambre, resteront fermés «jusqu’à nouvel ordre

Hainaut

À la suite des vents violents qui ont balayé le Hainaut occidental jeudi, les pompiers de la zone de Wallonie picarde ont enregistré une cinquantaine d’interventions. On ne déplore aucun blessé.

Les pompiers se sont essentiellement déplacés pour des tuiles envolées, des branches jonchant les voiries ainsi que des câbles électriques au sol. On ne déplore aucun blessé. Si ce n’est le mur d’une ferme qui s’est partiellement effondré à St-Léger (Estaimpuis), on n’enregistre aucun gros dégât.

A Binche, un arbre est tombé sur les voies et a entraîné l’interruption du trafic ferroviaire vers 9h30 entre la cité des Gilles et Leval.

Liège

Depuis 7h du matin, les pompiers des zones de secours Hemeco et celle de la Hesbayeont été appelés une dizaine de fois pour des dégâts matériels. Tuiles envolées, câbles électriques, chute d’arbres.

Lespompiers de Liège sont intervenus à de nombreuses reprises du côté de Liège et de ses alentours.

«Nous travaillons sans relâche depuis 09h00. Nous en sommes actuellement à 80 interventions», a indiqué l’un des hommes du feu. De nombreux arbres sont en effet tombés sur la chaussée et plusieurs toitures de la région ont également été endommagées.

Flandre: le port de Gand à l’arrêt

Partout, les zones de secours sont débordées par les appels qui concernent, dans la plupart des cas, des chutes d’arbres, de tuiles et des toitures endommagées.

A Anvers, les rafales de vent ont fait quatre blessés, dont une femme qui se trouve actuellement dans un état grave après avoir été heurtée à la tête par une chaise de terrasse. Un arbre est par ailleurs tombé sur un cabinet médical, tandis qu’à Deurne un toit a été emporté par le vent. La zone de secours d’Anvers a dû activer son propre call center (03 338 13 38), le numéro 1722 étant saturé.

Dans le Brabant flamand, des dizaines d’appels ont fait état de chutes d’arbres, de tuiles ou de toits de chalets ou de garages endommagés. Les pompiers appellent les habitants à rester chez eux dans la mesure du possible.

Dans la province de Limbourg, une partie du toit de la piste de ski couverte de Peer s’est envolée, a affirmé le bourgmestre Steven Matheï (CD&V). Quatre personnes ont été blessées. Le vent a également emporté le toit d’une école primaire à Gruitrode. Les élèves ont été évacués. Il n’y a pas eu de blessé.

Les pompiers de Flandre orientale ont aussi été sollicités pour des centaines d’interventions. A Gand, les services de secours évoquent surtout des chutes d’arbres et des toits endommagés. «Plusieurs personnes ont également été légèrement blessées après avoir été bousculées par le vent», précise une porte-parole.

Enfin, en Flandre occidentale, les dégâts se limitent dans la majeure partie des cas à des toitures endommagées et des arbres déracinés.

Le trafic maritime dans le port de Gand est à l’arrêt depuis 8h30. Les rafales empêchent les capitaines de rejoindre leur navire en toute sécurité. Une dizaine de bateaux sont affectés. Une amélioration est néanmoins attendue dans les prochaines heures.

Le pont Zelzate, situé entre le complexe d’écluses de Terneuzen et Gand, est fermé à cause du vent. Les navires ne peuvent dès lors pas poursuivre leur route. La circulation automobile en revanche est possible.

Une passante a également filmé la chute d’un échaffaudage à Kontich.

 

 

Et ailleurs ?

L’aéroport d’Amsterdam Schiphol a annulé tous les vols jeudi matin à cause de vents extrêmement violents qui paralysent les Pays-Bas, laissant trains, tramways et bateaux à quai et provoquant de nombreux problèmes sur les axes routiers.

«La totalité du trafic aérien a été suspendu jusqu’à nouvel ordre», a fait savoir l’aéroport sur Twitter, alors que l’Institut météorologique néerlandais a classé une grande partie du pays en code rouge, le plus élevé.

 

Journée record pour le 1722

Le numéro 1722 pour les interventions pompiers non-urgentes a reçu au total de 31.221 appels de minuit à 16h00 ce jeudi 18 janvier, avec un pic entre 9h00 et 13h00, à cause de la tempête qui a sévi sur l'ensemble de la Belgique.

Les centres d'appels urgents ont reçu un nombre exceptionnellement élevé d'appels. Ainsi, en comparaison avec les 6.838 appels durant la dernière tempête, le numéro 1722 a reçu pas moins de 4,5 fois plus d'appels.
"Nos opérateurs peuvent gérer environ 30 appels par heure, ce qui signifie que si vous devez gérer 30.000 appels en 5 heures, vous auriez besoin de 200 opérateurs pour les gérer simultanément. Les temps d'attente au 1722 sont donc malheureusement élevés. C'est évidemment très ennuyeux pour les gens qui avaient besoin des pompiers, mais tous ceux qui font le calcul comprennent que c'était impossible à éviter", explique le directeur du 112, Erwin Hertens.

"Il est bon que le numéro 1722, qui existe depuis peu, soit maintenant bien établi. Les opérateurs dans les centres d'appels urgents et les services d'urgences sur le terrain ont fait un travail exceptionnel aujourd'hui", a souligné le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon.

Le numéro 1722 doit permettre que les centres d'urgence 112 ne soient pas surchargés pendant les intempéries et que les personnes en danger vital ne doivent pas attendre inutilement.

 

 

La météo ?

La nébulosité sera variable jeudi après-midi avec des éclaircies et parfois une ondée, selon les prévisions de l’IRM. Les averses seront toutefois plus intenses et fréquentes sur le sud du pays. Les maxima seront compris entre 4 ou 5 degrés en Ardenne et 7 degrés dans les autres régions. Le vent restera encore modéré à assez fort avec des rafales atteignant 70 ou 80 km/h dans le nord-est du pays. Il baissera ensuite en intensité en fin d’après-midi.

Ce soir, la tendance aux averses augmentera temporairement. En Hautes-Fagnes, ces averses pourraient donner lieu à quelques centimètres de neige fraîche. Le temps deviendra ensuite plus sec avec la possibilité de larges éclaircies. Les minima se situeront entre -1 ou -2 degrés en Haute Belgique et 0 ou 1 degré dans la plupart des autres régions.

La journée de vendredi débutera sous une nébulosité variable mais un temps généralement sec. Dans le courant de la journée, quelques averses seront possibles et pourraient prendre un caractère hivernal, notamment sur la moitié sud du pays. Le temps restera relativement frais avec des maxima de 0 ou 1 degré en Ardenne à 5 ou 6 degrés ailleurs. Le vent sera modéré, et à la côte assez fort. Des averses hivernales pourraient concerner l’ensemble du territoire pendant la nuit.

Samedi, le ciel sera généralement très nuageux au sud du sillon Sambre et Meuse, avec des chutes de neige fondante ou de neige sur la partie sud de l’Ardenne. La nébulosité sera plus variable dans les autres régions avec la possibilité de quelques averses locales. Dans le courant de l’après-midi, les éclaircies deviendront plus larges à partir de la côte. Les maxima seront compris entre 0 et 3 degrés en Ardenne, et entre 3 et 6 degrés ailleurs.