ELLEZELLES

Décès de Jean-Marie Lenoir: un choc

Décès de Jean-Marie Lenoir: un choc

Jean-Marie Lenoir est décédé samedi soir des suites d’un malaise cardiaque. Il était âgé de 67 ans. ÉdA – 301536305659

L’ancien directeur général (secrétaire communal) d’Ellezelles est décédé. Jean-Marie Lenoir a été foudroyé samedi soir par un malaise cardiaque.

C’est avec surprise et une profonde émotion que la population d’Ellezelles et de la région a reçu ce dimanche l’annonce du décès inopiné, survenu samedi soir, de Jean-Marie Lenoir.

M. Lenoir a été victime d’un arrêt cardiaque samedi vers 21 h, alors qu’il rejoignait la maison du bourgmestre Idès Cauchie (et après avoir passé la soirée avec lui, d’ailleurs).

L’ancien directeur général s’est effondré en face de la maison du bourgmestre. «J’ai procédé à des massages tant que j’ai pu», explique le bourgmestre, ému. «Mais rien n’y a fait. Les soins des services de secours ont été aussi vains… Il n’a pas été possible de réanimer notre ami…»

M. Lenoir avait fait valoir ses droits à la retraite voilà un peu plus d’un an, après une longue carrière comme secrétaire communal (puis directeur général) dans la Commune d’Ellezelles.

Dès 1973…

Jean-Marie Lenoir était devenu secrétaire communal à Wodecq dès 1973 alors qu’il se destinait plutôt à une carrière en tant qu’expert judiciaire automobile. Il exerça la même fonction (en même temps) dans les villages de Villers-Notre-Dame et Villers-Saint-Amand, avant de devenir secrétaire communal d’Ellezelles à la fusion des Communes, en janvier 1977.

En décembre 2016, il avait évoqué sa carrière et ses souvenirs pour notre journal, au terme d’une carrière bien remplie. À Ellezelles et dans la région, M. Lenoir était une figure incontournable. Un véritable «monument».

Il avait travaillé avec des bourgmestres issus de différentes familles politiques. Le début fut un peu chahuté puisque M. Vanderbreucq démissionna en 1980. Il côtoya ensuite Guy Vinois, Michel Rasson et Idès Cauchie. «Avec les trois autres bourgmestres, j’ai eu de vraies relations de confiance et de très bons contacts. Il n’y avait pas de stratégie politique entre nous. Avec Idès, c’est encore différent car nous étions amis avant même qu’il fasse de la politique. Nous nous sommes donc dit qu’il faudrait faire plus attention.»

Le réel «bourgmestre»?

On disait parfois de M. Lenoir qu’il était le véritable bourgmestre d’Ellezelles. «Peut-être parce que j’ai une personnalité jusqu’auboutiste. Quand je prends un dossier, je le mène jusqu’à sa réalisation, quels que soient les problèmes rencontrés. Et je peux vous dire que cela ne déplaît pas à tout le monde! Pour moi, c’est assez facile de diriger, même quand j’étais plus jeune. On a de l’autorité ou on n’en a pas… Il faut un peu d’allure. Par ailleurs, j’ai de très bons contacts avec les gens, de tous partis confondus.»

Sa plus grande satisfaction? «Je suis vraiment heureux de voir tous les projets qui ont pu être réalisés, tout en conservant une situation financière saine et une dette par habitant quasiment nulle.»

Et un regret? «La lenteur de certains dossiers qui auraient pu être plus avancés aujourd’hui. […] Il est vrai que les procédures se sont complexifiées et le pouvoir est à présent partagé entre plusieurs ministres pour un seul projet, ce qui ne facilite pas les choses.»

«Il était plein de bon sens»

Le bourgmestre Idès Cauchie est évidemment bouleversé par la disparition d’un complice et ami avec lequel il partageait justement la soirée de samedi. «Nous avons formé un tandem pendant plus de quinze ans. J’ai toujours pu compter sur quelqu’un qui était près de ses sous pour la Commune. Je retiens son professionnalisme. C’était un homme de parole. Nous étions rarement en désaccord. Il était plein de bon sens.»

Au-delà de son mandat professionnel, Jean-Marie Lenoir avait noué des liens à travers bien d’autres «casquettes», dans des associations notamment. C’était évidemment aussi un membre incontournable du cabaret wallon de la fanfare d’Ellezelles. «Ce qui va me manquer, c’est le contact avec les gens», disait-il au moment de prendre sa retraite. Il s’était sans doute arrangé pour en conserver pas mal, lui qui se définissait aussi comme une «amusette».

Les funérailles de M. Lenoir auront lieu samedi (11h30) en l’église d’Ellezelles. À son épouse, à ses enfants et à ses proches, notre journal adresse ses sincères condoléances.