BELGIQUE

Plus de 130 coursiers de Deliveroo en grève à Bruxelles et à Liège

Plus de 130 coursiers de Deliveroo en grève à Bruxelles et à Liège

Photo News

Plus de 130 coursiers de Deliveroo sont partis en grève samedi soir à Bruxelles et à Liège pour protester contre la volonté de la direction de l’entreprise de livraison de repas à domicile de faire passer tous les coursiers sous statut indépendant à la fin du mois.

Une centaine de coursiers de Deliveroo est partie en grève samedi soir à Bruxelles et à Liège pour protester contre la volonté de la direction de l’entreprise de livraison de repas à domicile de faire passer tous les coursiers sous statut indépendant à la fin du mois, ont fait savoir le collectif, organisation autonome de livreurs, et la CNE, qui soutien la mobilisation. Des actions de sensibilisation sont également organisées à Malines, Anvers et Gand, avec le soutien de la FGTB, ainsi qu’à Amsterdam.

A Bruxelles, plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées au croisement Louise-Bailli, a fait savoir Martin Willems, secrétaire permanent CNE, contacté par Belga.

Après quelques prises de parole, le groupe prévoit de se déplacer à vélo vers Ixelles et le centre-ville pour demander aux restaurants qui utilisent l’application de se montrer solidaires avec les coursiers en désactivant temporairement celle-ci.

Soutenus par les restaurateurs

A Liège, 35 livreurs se sont donnés rendez-vous place de la Cathédrale. «Sous forme de masse critique, nous irons chercher les commandes dans les restaurants qui continuent d’utiliser l’application mais, au lieu de les livrer, nous les distribuerons aux SDF», explique Ella Kervyn, à l’origine du rassemblement liégeois. «Une petite dizaine de restaurants nous soutiennent déjà et ont coupé l’application, dont un pour une durée de 15 jours», ajoute-t-elle, précisant qu’il en reste encore une dizaine à convaincre.

Le collectif mène actuellement un bras de fer avec la direction. Cette dernière souhaite imposer à tous ses collaborateurs le statut d’indépendant d’ici la fin du mois de janvier. Elle avait annoncé fin octobre mettre un terme à sa collaboration avec la Smart, une coopérative qui permettait aux livreurs de bénéficier du statut de salarié pendant leurs prestations – et donc d’une protection sociale. «En octobre, 90% des livreurs étaient sous statut Smart», rappelle Douglas Sepulchre, porte-parole des coursiers pour le mouvement bruxellois.

Face au refus de la direction de reporter sa décision de faire passer tous les travailleurs sous statut d’indépendant, le collectif – qui représente environ 200 livreurs – a décidé de mener des actions de grève et d’effectuer chaque samedi une tournée des restaurateurs.

Les actions, menées principalement par des salariés, bénéficient à Bruxelles comme à Liège du soutien de certains travailleurs indépendants.

En Flandre, Malines, Anvers et Gand se mobilisent également. Très peu de coursiers de Deliveroo sont ainsi dénombrés à Gand, où l’application était également désactivée vers 18h30, pointe notamment Steven Steyaert, du syndicat socialiste ABVV-BTB.