BASKET-BALL

Ronni Williams repartie aux States

Ronni Williams repartie aux States

Que s’est-il passé dans la tête de Ronni Williams qui souhaite casser son contrat avec Namur. ÉdA – Frédéric de Laminne

En froid avec ses dirigeants depuis sa rentrée tardive après la trêve de Noël, l’Américaine Ronni Williams est retournée au pays de sa propre initiative, définitivement.

«Sans laisser d’adresse et sans nous prévenir», ajoute le président Jean-François Davreux.

Comme sa compatriote Briana Day, l’ailière forte de Namur était retournée pour cinq jours dans la famille, entre Noël et nouvel an. Mais, pour une raison liée à un document administratif, le retour de Williams vers Namur avait pris plus de temps que prévu, alors que Day avait, de son côté, fait tout le nécessaire.

Son retour aux States pour les fêtes n’a visiblement pas inspiré Ronni Williams qui, désormais, cherche à casser son contrat. «Je sais que la société devient de plus en plus individualiste, ajoute le président, mais il faut rester correct. Tous ses documents étaient désormais en ordre. Il n’y avait aucune raison qu’elle s’en aille!»

Le conseil d’administration du club se penchera ce prochain lundi sur les suites à donner au dossier mais, à terme, Williams sera remplacée. «Nous allons prendre le temps de la réflexion d’autant qu’avec le système de compétition, nous ne sommes pas pressés», termine Jean-François Davreux.