NAMUR

Pompiers en alerte, accidents, Lesse en crue: la tempête s’acharne sur la province de Namur

Pompiers en alerte, accidents, Lesse en crue: la tempête s’acharne sur la province de Namur

À Noiseux, dans la commune de Somme-Leuze, l’Ourthe est sortie de son lit EdA

Le territoire de la province de Namur n’est pas épargné par la tempête Eleanor. Les services météorologiques relatent d’ailleurs un pic de vitesse à 128 km/h à Florennes. La prudence reste donc de mise.

Vents violents, pluie battante, arbres renversés, trampolines et débris en tous genres envolés... Les pompiers sont sur le pied de guerre depuis cette nuit. Vers 9h, on estimait le nombre d’interventions à 200 dans la zone NAGE.

Dans la région dinantaise et la zone Dinaphi, on a enregistré 200 appels entre 5h et 8h30, principalement pour des arbres et des lignes électriques arrachés dans différentes communes, a indiqué le major Pascal Baijot.

À Hastière et à Dinant par exemple, de nombreuses branches se trouvent un peu partout sur les routes. À Freyr (Dinant), les pompiers ont été appelés pour des câbles électriques. À Spontin (Yvoir), ce sont également deux arbres sur la route qui ont nécessité l'intervention des secours. Tout comme à Anhée où un arbre est tombé sur le rond-point d'Annevoie. Même topo sur la route entre Ermeton-sur-Biert (Mettet) et Anthée (Onhaye) où beaucoup d'arbres se sont couchés sur la chaussée alors qu'il faisait encore noir. À Ciney, un arbre n'a pas résisté et a entraîné avec lui une ligne électrique. Des cables électriques sont également sur la route à l’entrée du village en venant de Rosée. La circulation se fait en alternance. À Couvin, la route de Monts à Petigny a dû être temporairement fermée de part et d'autre à la suite de chutes d'arbres tandis que des câbles électriques sont tombés sur la rue de l'Argoulet à Frasnes-lez-Couvin.

"Nos équipes sont appelées un peu partout et nous avons encore des missions rentrantes. Nos priorités sont pour l'instant de dégager les voiries", a précisé le major Baijot.

Un chiffre qui risque donc de continuer à augmenter, tant le vent continue de souffler. Heureusement, pour le moment, aucun blessé n’est recensé.

De nombreuses coupures d’électricité

La patience sera de mise pour les foyers victimes de coupures d’électricité. Et pour cause, depuis 5h du matin, les appels affluents du côté de la société d’Ores. «Vers 10h30, nous étions sur une douzaine d’interventions sur les lignes hautes tension, entame Jean-Michel Brebant, porte-parole d’Ores. Il s’agit de notre priorité, car elles alimentent plusieurs habitations. Du côté des pannes basses tension, nous en comptions plus ou moins 80. Cepedant, de nouvelles pannes se déclarent encore à l’heure où nous parlons (11h).» En résumé, la société traite une centaine de pannes dans le Namurois. «Tout notre personnel mobilisable est sur le terrain pour rétablir la situation au plus vite», ponctue-t-il.

Circulation: attention danger

Inutile de dire que la circulation a été et reste compliquée sur tout le réseau routier. Sur l’E411 à hauteur de Daussoulx, de Champion ou encore d’Éghezée. Plusieurs accidents ont eu lieu en raison d’arbres couchés sur la voie. Notamment en direction du Luxembourg, à Custinne (Houyet) et à Achêne (Ciney). Un autre accident a eu lieu à Achêne mais dans l'autre sens.

Des précautions sont également à prendre sur la nationale 4. Non loin de là, sur la N946 qui passe par Florée, un arbre est couché sur la chaussée. La chaussée est fermée dans les deux sens.

Code rouge pour la Lesse

La phase de pré-alerte avait déjà été atteinte en différents endroits des provinces de Luxembourg et de Namur. Désormais, toutes les provinces du sud du pays sont concernées. La Dendre et la Senne (provinces de Hainaut et du Brabant Wallon) et l'Amblève et l'Ourthe inférieure (Liège et Luxembourg) ont en effet également franchi ce seuil de pré-alerte.

"Le point critique est malgré tout la Haute Lesse", explique Paul Dewil, directeur du centre de crise wallon. "Il y a en effet plu beaucoup plus abondamment ces dernières heures qu'ailleurs. Fort heureusement, la Lesse inférieure est, elle, en phase de pré-alerte et l'un compense l'autre."

 

 

Pour les heures à venir, Paul Dewil se veut relativement rassurant. "Nous avons quitté le régime de pluie continue. Il y a à nouveau des périodes sans pluie, ce qui est plus favorable. L'après-midi s'annonce en outre plus sèche."

La nuit dernière, l'ensemble du territoire avait été arrosé de la même façon, avec parfois des vagues plus intenses allant jusqu'à 15 mm de précipitations. Une seconde vague a ensuite touché la Wallonie. Il a en outre énormément plu en France ces derniers jours et heures, ce qui pourrait avoir un effet sur les niveaux d'eau de la Haute Meuse, prévient encore le directeur du centre de crise wallon.