FRANCE

Charlie Hebdo, 3 ans après l'attentat: la sécurité a un prix

Charlie Hebdo, 3 ans après l'attentat: la sécurité a un prix

La Une du numéro qui sort ce mercredi. Twitter

Trois ans après l’attentat contre Charlie Hebdo, Riss, le directeur de la rédaction, estime que la liberté d’expression devient «un produit de luxe» et déplore le coût consacré à la sécurisation du journal, dans un numéro à paraître mercredi.

L’hebdomadaire satirique français avait été la cible d’une attaque djihadiste le 7 janvier 2015, lors de laquelle deux hommes armés avaient exécuté 11 personnes dans les locaux parisiens du journal satirique.

«Trois ans dans une boîte de conserve», titre le numéro anniversaire de mercredi. «Chaque semaine, au moins 15 000 exemplaires, soit près de 800 000 exemplaires par an, doivent être vendus uniquement pour payer la sécurisation des locaux de Charlie Hebdo», écrit Riss dans un édito intitulé «Liberté d’expression, combien ça coûte?»

«Est-il normal pour un journal d’un pays démocratique que plus d’un exemplaire sur deux vendus en kiosque finance la sécurité des locaux et des journalistes qui y travaillent? Quel autre média en France doit investir autant d’argent pour lui permettre d’user de cette liberté fondamentale qu’est la liberté d’expression?», s’interroge-t-il.