Tout en musique

ÉdA

La musique, Catherine Hubert est tombée dedans étant petite. Amoureuse de sa région, elle combine sa passion pour la région et la musique en accompagnant son mari au Syndicat d’Initiative d’Yvoir avec son implication en tant que chef de chœur dans une chorale.

Catherine se souvient qu’à 10 ans, elle accompagnait déjà sa maman organiste à la chorale paroissiale de Houx, petit village pittoresque à côté d’Yvoir. «Elle y a été organiste durant plus de 40 ans! Je l’accompagnais donc depuis toute petite, et c’est vers 10-11 ans que j’ai intégré la chorale paroissiale d’Yvoir ». Ensuite, emportée par les notes, Catherine s’est inscrite aux cours de solfège et de piano à l’Académie de Musique de Dinant. Durant ses études de Logopédie, elle doit mettre de côté sa passion pour la musique. Chassez le naturel, il reviendra au galop, dit-on. C’est un peu ce qui s’est passé pour Catherine. Ses études terminées, elle rejoint la chorale Montferrand, sous la Direction de Marie-Claude Remy, de Dinant «Mais cette chorale n’existe plus à présent ». La logopédie, elle ne la pratiquera finalement pas, car à la suite d’examens administratifs, elle travaillera pour le compte de la Région Wallonne. Avec des amis, juste pour le plaisir, le groupe «si on chantait» est mis sur pied. «Il s’agit d’un jeu de mots, car plusieurs d’entre-nous étaient aussi investis au sein du Syndicat d’Initiative d’Yvoir », explique Catherine. Dans la famille, on chante aussi! Son mari chante avec elle, tout comme sa sœur. «Même mon petit-fils suit des cours d’éveil musical », se réjouit Catherine. Actuellement, Catherine suit des cours de piano et de chant lyrique. À côté de toutes ces notes et partitions, Catherine s’adonne aussi à la lecture