BELGIQUE

La famille Abdeslam a «tout fait pour convaincre» Salah de prendre un avocat

La famille Abdeslam a «tout fait pour convaincre» Salah de prendre un avocat

«Le rôle de la famille a fini par payer, pour qu’il fasse les choses correctement», déclare Mohamed Abdeslam, le frère de Salah. AFP

Salah Abdeslam a été convaincu par sa famille d’être défendu par un avocat lors de son procès pour la fusillade rue du Dries, affirme son frère, Mohamed Abdeslam.

«Il pensait qu’avoir un avocat, ça ne servirait à rien, que les dés étaient jetés. On a tout fait pour le convaincre, pour qu’il ait un procès équitable et une peine juste. Le rôle de la famille a fini par payer, pour qu’il fasse les choses correctement», déclare Mohamed Abdeslam, qui affirme tenter de construire une relation de confiance avec son frère, dans des entretiens accordés à Sudpresse et à La Dernière Heure.

«Il nous a dit d’accord mais à condition que ce soit Sven Mary. C’est un choix logique, qui s’imposait. C’est le premier qu’il a vu lors de son arrestation», détaille encore M. Abdeslam. «Le procès a été reporté à temps, ce qui permet d’éviter un transfert inutile et donc, des coûts inutiles», précise-t-il.

Salah Abdeslam, unique survivant des assaillants des attentats du 13 novembre à Paris, peut s’entretenir 1h30 autour d’une table avec ses proches. Lors de la première rencontre, «il a pris notre mère dans ses bras et il lui a demandé pardon», raconte l’aîné. «Est-ce que ça veut dire qu’il a des regrets ou une prise de conscience de ce qu’il nous a fait? Je ne sais pas mais c’est un premier pas», observe-t-il.