BRUXELLES

Auteur de cambriolages extrêmement violents, un jeune homme de 19 ans condamné à 17 ans d’emprisonnement

Auteur de cambriolages extrêmement violents, un jeune homme de 19 ans condamné à 17 ans d’emprisonnement

Illustration fotolia

Fin novembre, le parquet avait requis 15 ans de prison à l’encontre du jeune homme. Celui-ci a finalement écopé jeudi de 17 ans d’emprisonnement.

Un cambrioleur a été condamné, jeudi, par le tribunal correctionnel de Bruxelles, à une peine d’emprisonnement de 17 années. Le jeune homme, à peine âgé de 19 ans, a été impliqué dans trois cambriolages et autant de tentatives, agissant souvent de manière extrêmement violente. Le grand-père d’un enfant de 8 ans a ainsi été victime de plusieurs coups de couteau sous les yeux de son petit-fils, tandis qu’une autre victime a été frappée à la tête à plusieurs reprises avec une barre en fer, si fort qu’elle est tombée dans le coma. Un des complices du cambrioleur, mineur d’âge, a été placé dans une institution fermée mais s’en est échappé.

Fin 2016-début 2017, plusieurs home-invasions ont eu lieu dans la région de Beersel, Hal et Leeuw-Saint-Pierre (Brabant flamand).

Le premier de la série a été mené le 29 novembre, à Beersel: le suspect, épaulé par un comparse mineur, a pénétré dans une maison et a menacé ses occupants (une mère et sa fille) avec un couteau. Quelques jours plus tard, le 2 décembre 2016, le duo a à nouveau sévi, à Hal cette fois. Après une première tentative ratée, les malfrats ont pu rentrer dans une habitation de Lembeek, une section de la ville de Hal. Lorsque l’un des occupants de l’habitation a tenté de s’opposer au cambriolage, il a été brutalement frappé avec une barre en fer. Son épouse a quant à elle été menacée avec un couteau.

Le 4 décembre, c’est au tour d’un couple âgé de Waterloo d’avoir reçu la visite des deux individus. Le propriétaire de la maison a alors sorti un revolver pour les faire partir mais a été poignardé devant son petit-fils de 8 ans. Le duo de cambrioleurs a également sévi deux autres fois à Kraainem.

Le suspect mineur d’âge a été appréhendé peu de temps après les faits et placé dans une institution fermée mais s’en est échappé. Son complice, majeur, a été arrêté en mars. Il a alors affirmé qu’il ne souvenait pas avoir fait preuve de violence.

Fin novembre, le parquet avait requis 15 ans de prison à l’encontre du jeune homme. Celui-ci a finalement écopé jeudi de 17 ans d’emprisonnement.