PROVINCE DE NAMUR

Un trimestre très meurtrier sur les routes namuroises

Un trimestre très meurtrier sur les routes namuroises

Illustration EdA - Florent Marot

Le dernier baromètre de la sécurité routière de l’institut Vias est tombé. Et son constat est interpellant pour la province de Namur. Outre l’augmentation du nombre de tués, le troisième trimestre a été particulièrement meurtrier.

Les statistiques namuroises vont à contre-courant. Voilà l’un des bilans du dernier baromètre de la sécurité routière. Alors que la tendance régionale est à la baisse au niveau du nombre de tués sur les routes depuis le début de l’année 2017 (185 faits, soit une diminution de 13 morts), celles de la province de Namur ont vu, quant à elles, leur nombre augmenter. Si l’année passée, après trois trimestres, les chiffres montaient 38 tués sur place, en septembre 2017 nous en étions déjà à 44! La seule province dépassant ce triste record est celle du Hainaut (+7). Pourtant, Vias relève une baisse significative partout ailleurs en Wallonie.

 

Hainaut: 63 (+7)

Namur: 44 (+6)

Brabant wallon: 10 (-6)

Luxembourg: 25 (-7)

Liège: 43 (-13)

 

 

Plus interpellant encore, le troisième trimestre a, lui, été particulièrement meurtrier. Et pour cause, 19 personnes ont perdu la vie sur la route durant les mois de juillet, août et septembre. Soit 3 de plus que le trimestre précédent et 12 de plus que la première période de l’année... Un constat qui devient encore plus alarmant lorsque l’institut Vias nous rappelle que le Namurois a comptabilisé plus d’accidents mortels que son voisin liégeois, pourtant deux fois plus peuplés.

De plus, dans son rapport, l’institut insiste sur la diminution du nombre d’accidents de 2%. Soit de 1195 à 1169, un niveau plancher jamais atteint indiquant la gravité des faits durant les mois écoulés.

Un trimestre très meurtrier sur les routes namuroises
-

Accidents corporels: parmi les bons élèves

Petit rayon de soleil tout de même, la province de Namur enregistre une baisse de 2,2% d’accidents corporels. Si le Hainaut (-7,5%) et le Luxembourg (-7,4%) reçoivent les meilleures notes, les moins bons élèves sont brabançons (+2,5%) et liégeois (+0,7%).

Mais évidemment, il faudra encore attendre les résultats du dernier trimestre 2017 pour tirer des conclusions définitives.