Toute sa vie, Johnny a été une éponge, s’adaptant comme personne à l’air du temps, grâce notamment aux différents auteurs à qui il a fait appel (lire par ailleurs).