INSOLITE

«Avec tous mes collègues, j’ai encore serré ma ceinture»: la lettre pleine d’humour et d’ironie d’un militaire fictif à Saint-Nicolas

«Avec tous mes collègues, j’ai encore serré ma ceinture»: la lettre pleine d’humour et d’ironie d’un militaire fictif à Saint-Nicolas

Saint-Nicolas a reçu une lettre d’un militaire (fictif) qui n’a plus place sur sa ceinture pour y faire d’autres trous… Reporters/HERCHAFT

Un soldat fictif, déçu par les économies imposées à la Défense, a adressé une lettre pleine d’humour et d’ironie à Saint-Nicolas.

Le syndicat militaire CGPM (Centrale générale du Personnel militaire) a adressé ce mercredi une lettre pleine d’humour et d’ironie à Saint-Nicolas relayant les souhaits – notamment en termes d’équipements – émis par un soldat fictif déçu par les économies imposées à la Défense et l’apparente absence de perspectives d’améliorations.

«J’ai été sage cette année. Avec tous mes collègues, j’ai encore serré ma ceinture, après la énième décision prise à la rue de la Loi de nous mettre au pain noir. Je me suis accroché à mes bretelles chaque fois qu’une nouvelle mission nous était assignée sans recevoir de moyens supplémentaires pour l’accomplir. Ces bretelles sont très pratiques, parce qu’il n’y a plus de place à ma ceinture pour y faire d’autres trous», indique la missive.

Ce soldat demande notamment à Saint Nicolas «des lunettes de vision nocturne pour chaque membre du gouvernement fédéral. Pour qu’ils voient bientôt la lumière dans les ténèbres entourant la Vision stratégique de la Défense» – que le gouvernement a adoptée en juin 2016 et qui doit se traduire à terme par une hausse des dépenses militaires belges.

Il souhaite également «un tonneau de colle super forte, de préférence de taille industrielle», expliquant que «c’est vraiment la seule chose que je puisse imaginer pour garder ensemble toutes les parties de la Défense qui tomberont dans les prochaines années».