SAINT-GHISLAIN - MONS

Près de 5 millions d'euros pour le développement économique dans le Borinage

Près de 5 millions d'euros pour le développement économique dans le Borinage

Le zoning de Tertre, qui accueille notamment le chimiste Yara, va bénéficier d'une enveloppe de 5 millions de subsides Ugo PETROPOULOS

L'Intercommunale de développement économique et d'aménagement du cœur de Hainaut (IDEA) reçoit un subside de 4,9 millions d'euros de la part du ministre wallon Carlo Di Antonio. Le subside est octroyé en faveur des parcs de Tertre-Hautrage-Villerot et de Ghlin-Baudour.

Pour garantir son attractivité économique, le parc d'activités économiques de Tertre-Hautrage-Villerot, qui s'étend sur quelque 250 hectares, va bénéficier de la rénovation complète de la Rue de la Carbo, du nom de l'ancienne cokerie, et de la restructuration de l'égouttage.

Les travaux, financés par la subvention, consisteront en la rénovation et la sécurisation de la voirie par un marquage au sol adéquat, l'installation de bordures, le remplacement des luminaires et l'aménagement des abords.

L'intercommunale IDEA renouvellera, par ailleurs, une conduite d'eau potable en vue de consolider l'approvisionnement des parcs d'activités économiques de Ghlin-Baudour et de Tertre-Hautrage-Villerot. 7.400 mètres de conduites d'égouttage vétustes et non utilisées seront supprimées et rendues inertes et 500 mètres de nouvelles conduites nécessaires seront placées.

La nouvelle conduite reliera le réservoir du Marais à Cuesmes aux réservoirs du site de l'ancien château d'eau de Ghlin. Les parcs d'activités concernés, qui comptent actuellement 71 entreprises occupant 4.050 travailleurs, ont de grands besoins en eau pour leurs processus de fabrication ou de refroidissement.

Au terme de procédures de marché public, les travaux seront réalisés par l'entreprise A2 et par la société momentanée Wanty, Sowal, Carrières & Terrassements. Le montant total de ces travaux s'élève à 5.722.536,27 euros subsidiés à concurrence de 4.964.504,88 euros par la Wallonie. Ils doivent consolider l’attractivité socio-économique de ces pôles d’emploi essentiels pour le Cœur du Hainaut.