Les tops et les flops de l’intra-ring

Tant à la Ville Haute qu’à la Ville Basse, le mauvais état du patrimoine immobilier accentue le sentiment d’insécurité, estiment les participantes. D.A.

C’est à la Ville Haute que les participantes ont surtout ressenti le sexisme: «Impossible en effet de descendre l’avenue de Waterloo vers le monument sans se faire accoster ou siffler», témoignent-elles.