L’institution Saint-Vincent de Paul est née en France. Comme l’expliquent Christine et Jean-Marie Eppe, deux membres actifs de la SVDP chestrolaise: «Présente en Belgique depuis les années 1800, notre association essaye, dans les limites de ses possibilités, d’aider les plus démunis.

Nous venons de recevoir le prix du mérite du bénévole de la Commune. C’est une belle reconnaissance et cela aide à nous faire connaître. Avant, nous disposions d’aliments fournis par la Banque alimentaire mais c’est aujourd’hui réduit à sa plus simple expression. Ce que nous distribuons actuellement est récolté lors de campagnes dans les Delhaize et Colruyt. Mais nous achetons aussi dans les commerces, et si possible, locaux. Nous avons un accord avec un fermier de Tronquoy pour les légumes. Pour les bénéficiaires, nous travaillons avec les CPAS de Neufchâteau et de Léglise. Tout le monde est accueilli avec un premier colis. La fois suivante c’est en échange d’une reconnaissance du CPAS. À chaque distribution, nous faisons une septantaine de colis avec de la viande, des fruits et légumes frais pour quatre jours. Il nous arrive de payer des notes de pharmacie ou médecin, des factures d’énergie. Mais là encore selon nos possibilités. Une abbaye trappiste bien connue donne chaque année un budget qui transite par le Conseil provincial pour être réparti entre les 9 Conférences de la province. Des personnes font des ordres permanents. Et puis il y a nos activités: un stand au marché de Noël de Neufchâteau ces 9 et 10 décembre et un souper solidaire annuel. Le 21e aura lieu le 10 mars 2018 avec toujours des boulettes frites au menu. Ce sera le 10 mars en 2018. Nous tenons aussi le bar au marché du terroir local le 13 janvier prochain. Nous avons toujours besoin de mains et de jambes. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.»

061 27 10 77