En 2017, près de 20 000 places d’accueil en centre de jour manquent toujours à l’appel pour les personnes en situation de handicap.

Pour les familles, trouver des solutions pour leur prise en charge rime souvent avec parcours du combattant. Afin de contrer cette réalité, un formidable projet est actuellement en train de voir le jour dans le village de Petit Enghien. L’idée? Créer un estaminet tenu par de jeunes adultes en situation de handicap mental ou physique léger à modéré, supervisés par une cuisinière et une équipe de volontaires. Derrière ce projet «Handicap-horeca», on retrouve Marie-Anne Winnen et Françoise Lequeu qui décident en novembre 2016 de fonder l’ASBL «le Petit tandem». «Il fallait créer une structure. Je connaissais Françoise qui m’a un jour lancé: «Pourquoi on ne créerait pas notre propre centre de jour»? L’idée me plaisait bien car seul, ce n’était pas possible. Très vite on a été 8, puis 11.» confie Marie-Anne Winnen, maman d’un jeune de 21 ans en situation de handicap. Depuis lors, un véritable engouement s’est créé autour d’elles! Un atelier cuisine est actuellement en cours. Épaulés par des bénévoles, quatre jeunes apprennent les bases de cuisine, d’hygiène, de sécurité, de service en salle. «Chacun avance à son rythme avec ses capacités et ses limites. On essaie que ce soit l’outil de travail qui s’adapte aux jeunes et non, l’inverse.» Grâce à l’aide de la Ville et la Brasserie de Silly, un bâtiment situé sur la place du village a pu être trouvé. Celui-ci nécessite de gros travaux de rénovation. Pour y parvenir, le Petit tandem est à la recherche de dons, de jeunes en recherche d’une activité valorisante et de volontaires prêts à investir un peu de leur temps. Si vous souhaitez les aider, l’équipe sera présente au marché de Noël du village les 16 et 17 décembre.

Infos: 0498 12 81 85

lepetittandem.com