«Il s’agit d’une erreur humaine»

Un barrage flottant a été installé pour absorber un maximum d’huile, à hauteur du cimetière de Bas-Warneton. ÉdA

Patrick Maton, des «Amis de Warneton», a mené l’enquête sur le rejet d’huile dans la Lys par l’usine Clarebout, ce lundi.