Tous les meilleurs joueurs du monde ont, un jour, mis la Coupe Davis entre parenthèses, histoire d’alléger leur programme.