FOOT AMATEUR

Le best of foot de chez nous: forfaits à cause de leurs maillots, des clignoteurs porte-bonheur, un haka victorieux pour les Gaulois, quand la P3 renforce la P1

Le best of foot de chez nous: forfaits à cause de leurs maillots, des clignoteurs porte-bonheur, un haka victorieux pour les Gaulois, quand la P3 renforce la P1

Supporters ÉdA – Florent Marot

Comme toujours, il s’en est passé, des choses sur les terrains de foot amateur dans nos régions… Des victoires plantureuses, des mélodrames à la sauce gazon, des histoires de héros, des retours fracassants: c’est le best of foot de chez nous.

Le forfait du week-end

Deux équipes qui s’affrontent ne peuvent pas évoluer dans la même couleur. Si cette règle semble bien connue des clubs de football, elle ne l’était apparemment pas du côté du stade Charles Tondreau! En effet, alors que Quévy-Mons B (P1 Hainaut) recevait le Pays Blanc, l’arbitre de la rencontre Véronique Hurteux s’est vue contrainte d’infliger un score de forfait à l’équipe visitée (0-5 fft). Car selon le règlement, c’est bien cette équipe qui doit changer sa tenue en cas de similitudes au niveau des couleurs dans le premier jeu de maillots. Sauf que, du côté de Quévy-Mons, personne n’avait la clé du vestiaire où sont entreposés les autres jeux de vareuses…

 

 

Le «on y croit toujours, même si…» du week-end

Le best of foot de chez nous: forfaits à cause de leurs maillots, des clignoteurs porte-bonheur, un haka victorieux pour les Gaulois, quand la P3 renforce la P1
Il y avait du monde côté namurois pour soutenir les Merles à Aische. ÉdA – Florent Marot
Après l’annonce en semaine du départ du principal bailleur de fonds du club, l’ambiance était plus que morose du côté des Bas-Prés. Mais l’UR Namur (D3 Amateurs B) a toutefois prouvé sur la pelouse de Aische que les Merles n’étaient pas (encore) morts. Bien que battus (5-3), les Namurois ont affiché un visage courageux où chacun semble mobilisé à 200% pour sauver le club. Du moins pour ceux qui avaient fait le déplacement puisque Franck Ndongala, le frangin de «l’autre», n’a pas jugé utile de venir samedi soir à Aische, provoquant l’ire de son coach, Steve Pischedda

 

 

Les renforts du week-end

On entend chaque semaine suffisamment de coaches qui se plaignent que l’équipe adverse a été renforcée pour l’occasion par des joueurs de l’équipe A, évoluant par définition une ou plusieurs divisions plus haut. Mais le cas inverse est plus rare. C’est pourtant ce qui s’est passé à la Montkainoise (P1 Hainaut), laquelle a profité du «renfort» de deux joueurs de son équipe de P3: Benjamin Van Cauter et Éric Desmedt ont en effet été les deux meilleurs éléments de leur club, malgré tout défait (1-2) sur penalty en fin de rencontre par Saint-Symphorien.

 

 

Les héros du week-end

Le best of foot de chez nous: forfaits à cause de leurs maillots, des clignoteurs porte-bonheur, un haka victorieux pour les Gaulois, quand la P3 renforce la P1
Amay (en bleu) l’a emporté grâce à l’unique but de la rencontre inscrit par Benjamin Rosso. ÉdA – Michel Warnant
On dit de certains buts qu’ils valent de l’or. Face à Minérois, Amay (P1 Liège) n’en a inscrit qu’un seul, mais suffisant pour engranger un premier succès de la saison et revenir dans la course au maintien. Or, ce but, c’est Benjamin Rosso qui l’a inscrit trois minutes seulement après sa montée au jeu: «C’est mon tout premier match avec l’équipe première et je suis trop content», se réjouissait le gaillard après coup. Tu m’étonnes…

 

 

Une première victoire, c’est aussi ce que Templiers-Nandrin (P2A Liège) a engrangé ce week-end, sur la pelouse de Jehay (2-3). Cette victoire est d’autant plus belle que l’équipe nandrinoise était réduite à dix à l’heure de jeu alors que le marquoir affichait le score de 2-1 pour l’adversaire. «On a terminé le match à 10 pendant 25 minutes et on a pourtant su aller chercher la victoire», souriait Guy Ekwalla, lequel avait pu compter sur les buts de Guillaume Pessotto et Maxime Gaspard pour finalement s’imposer pour la première fois cette saison…

 

 

Les retrouvailles du week-end

Le best of foot de chez nous: forfaits à cause de leurs maillots, des clignoteurs porte-bonheur, un haka victorieux pour les Gaulois, quand la P3 renforce la P1
Thibault Bartholomé a réussi son match pour ses retrouvailles avec Florian Collignon. ÉdA
Entre Longlier (D3 Amateurs B) et Givry, le match s’est joué à peu de chose (2-0). Il faut dire que Thibault Bartholomé a tout arrêté du côté longolard. Le jeune keeper avait pourtant débuté sa carrière comme joueur de champs chez les jeunes à Martelange. Mais alors que son gardien de but s’était blessé un jour en cours de match, Bartholomé avait pris les gants pour ne plus jamais les lâcher. Et qui était le jeune gardien martelangeois blessé à cette époque? Nul autre que Florian Collignon, l’actuel gardien de… Givry!

 

 

Le gimmick du week-end

Cela en devient presque le gimmick de cette rubrique: Sébastien Montuelle, le gardien de Péruwelz (P1 Hainaut) a, encore une fois, stoppé un penalty. Contre Gosselies (0-0) cette fois. Il en est donc à cinq penaltys repoussés (ou non-convertis) en 14 rencontres depuis le début de la saison…

 

 

Le superstitieux du week-end

Le best of foot de chez nous: forfaits à cause de leurs maillots, des clignoteurs porte-bonheur, un haka victorieux pour les Gaulois, quand la P3 renforce la P1
Depuis que Vincent Lejeune ne tourne plus, Stavelot file droit vers la tête de la P2. imagesports.be
Pour certains, ce sont des bas troués, pour d’autres, un t-shirt porte-bonheur. Pour Vincent Lejeune, le coach de Stavelot (P2C Liège), vainqueur à Elsaute ce dimanche, ce sont… les clignoteurs de sa voiture! «Cela fait deux semaines que je ne les utilise plus pour venir au football et que nous gagnons. Du coup, je compte récidiver…»

 

 

Le haka du week-end

Si les rugbymen néo-zélandais ont popularisé le fameux «haka», les joueurs d’Oppagne-Wéris (P1 Luxembourg) en ont fait l’une de leurs spécialités d’après-match. «En cas de victoire, rassemblés en cercle sur le terrain, on chante une première fois en citant le nom des buteurs», explique Tom Paquet, auteur d’un triplé ce week-end sur la pelouse de Wellin (2-3). «Puis dans un deuxième chant, c’est le moment de clamer que nous sommes Gaulois (NDLR: référence à la présence de dolmens sur le territoire des deux villages du club fusionné) et que nous continuerons à gagner.» Reste à voir si Oppagne osera bientôt faire leur haka avant les matches, histoire d’impressionner les adversaires…

 

 

Le poissard du week-end

En inscrivant le but du 4-1 pour Saive B (P3C Liège) contre l’Étoile Dalhem, Romain Lemlyn s’est occasionné une triple entorse tibia-péroné-cheville. Le match n’a pas repris et le pauvre a été emmené par ambulance à l’hôpital où il était opéré dans la soirée. Bon rétablissement à lui.

 

 

Les énervés du week-end

De onze à huit en six minutes à peine, c’est «l’exploit» réalisé par l’ES Braine (P3B Brabant wallon) sur la pelouse de Villers-la-Ville (3-1). En effet, alors que le marquoir affichait le score serré de 2-14 pour les Villersois, Jérémy Bourgeois (80e), Éric Ferreira (83e) et Mathieu Demeure (86e) ont vu rouge dans les rangs brainois. De quoi offrir sans doute des opportunités aux habituels réservistes dans les semaines à venir…

 

 

Le best of foot de chez nous: forfaits à cause de leurs maillots, des clignoteurs porte-bonheur, un haka victorieux pour les Gaulois, quand la P3 renforce la P1
Cela a chauffé à Tilleur, y compris sur les petits bancs de touche. Masson
Notez que l’histoire vécue à Tilleur (D3 Amateurs B) qui s’est défait du leader Stockay (2-0) n’est pas mal non plus: si les Tilleuriens ont hérité d’une carte rouge à dix minutes du terme, ils ont tout de même terminé la rencontre… à 11! Et pour cause: trop excité depuis le petit banc des réservistes, Franco Zennaro a donc pris un bristol synonyme d’exclusion alors qu’il n’était même pas sur la pelouse…

 

 

L’arrêt du week-end

Le best of foot de chez nous: forfaits à cause de leurs maillots, des clignoteurs porte-bonheur, un haka victorieux pour les Gaulois, quand la P3 renforce la P1
Mehmet Durmus a mis fin aux débats, et lui seul semble savoir pourquoi. imagesports.be
Il ne s’agit pas d’un arrêt de gardien, mais bien d’un arrêt de match. C’est en effet dans l’incompréhension générale que Mehmet Durmus a mis un terme prématuré à la rencontre opposant Stembert (P4D Liège) à Lambermont (0-2 arr.), visiblement agacé par l’attitude du banc visiteur. Si aucun des 22 acteurs ne comprenait la décision, c’est la deuxième fois consécutive qu’un match au stade du Panorama est interrompu. Vous avez dit: «pas de bol»?

 

 

Le Looney Tune du week-end

Le best of foot de chez nous: forfaits à cause de leurs maillots, des clignoteurs porte-bonheur, un haka victorieux pour les Gaulois, quand la P3 renforce la P1
Laurice Simon, alias «Bip-Bip». ÉdA – Didier Legros
Sur la pelouse de Rochefort, le Condrusien (P1 Namur) n’a pas tremblé malgré la carte rouge adressée à l’heure de jeu à Romain Desille. «Quand vous avez la chance de compter dans vos rangs sur un joueur comme Laurice Simon, digne de Bip-Bip, capable de faire la différence, cela aide fortement», se réjouissait ainsi Michel Mauléon. Il est vrai que «Bip-Bip» a inscrit deux buts de la belle victoire condrusienne (1-4).