LIÈGE

Une jeune Liégeoise condamnée après avoir vendu la voiture de son… ex-employeur

Une jeune Liégeoise condamnée après avoir vendu la voiture de son… ex-employeur

(photo d’illustration) -

Après avoir quitté son travail, un jeune Liégeoise avait conservé et jugé bon de revendre sa voiture de fonction, celle de son ex-employeur donc. Elle a été condamnée.

Une Liégeoise âgée de 28 ans a été condamnée ce mardi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 70 heures de travail après avoir commis des faits de faux et usage de faux ainsi que d’abus de confiance commis au préjudice d’une brasserie d’Ans. Après avoir quitté son travail, cette dame avait conservé et revendu sa voiture de fonction.

La prévenue, alors âgée de 23 ans, avait été engagée en décembre 2012 comme serveuse dans une brasserie d’Ans après avoir fait la connaissance du patron sexagénaire quelques mois auparavant. La société de son employeur avait mis à sa disposition une voiture, achetée d’occasion, d’une valeur de 10.300 euros. Mais après avoir quitté son travail en juillet 2013, la femme avait procédé à la revente du véhicule.

La voiture était bien immatriculée au nom de la serveuse mais il appartenait à la société. Pour procéder à sa revente, la prévenue avait commis un faux en imitant la signature de son patron et un abus de confiance.

Pour se défendre, la femme avait affirmé qu’elle avait reçu le véhicule en cadeau de son employeur. Elle soutenait qu’elle avait entretenu une liaison sentimentale avec lui et qu’il lui avait offert cette voiture emballée d’un énorme ruban rouge à l’époque où leur relation sentimentale était à son apogée. Tout en contestant l’intention frauduleuse, elle avait aussi affirmé que l’homme refusait de reconnaître leur ancienne relation depuis leur rupture.

Le tribunal l’a déclarée coupable des faits et l’a condamnée à une peine de 70 heures de travail. La défense, Me Solfrini, a annoncé son intention de faire appel de la décision.