VIDÉO | La douloureuse scène qui a ému les téléspectateurs d’un documentaire BBC

«?Blue Planet II?» montrait l’impact létal de la polution sur la faune des océans. Cette scène déchirante fut le point d’orgue du film.

La chaîne TV britannique diffusait dimanche « Blue Planet II », chapitre océanique complémentaire au documentaire « Planet Earth II ». Cette fois, c’est la pollution des eaux qui liait les problématiques parcourues pas le film.

Notre surconsommation de plastique, mais surtout le non-traitement de nos déchets ont des conséquences énormes pour les locataires des océans. Le savoir est une chose. Le voir à la télévision est une expérience douloureusement émouvante.
Dans cet extrait particulièrement fort, il n’est pas question d’animaux emmêlés dans des déchets flottants. La mort est ici bien plus pernicieuse. Un petit dauphin-pilote est mort depuis quelques jours, intoxiqué par le lait contaminé de sa mère. Comme pour remuer le couteau dans la plaie du téléspectateur, la mère refuse de voir sa progéniture remonter, inerte, à la surface. Elle l’emporte depuis ces quelques jours.

Signe d’espoir : le compte Twitter du documentaire console les téléspectateurs en leur informant que les sacs plastiques se sont raréfiés sur les plages du Royaume-Uni à hauteur de 40 %, depuis qu’une loi a obligé les magasins de faire payer ceux-ci à leurs clients.