TOURNAGE

Vous ressemblez à Didier Reynders? Un docufiction en tournage a besoin de vous

Une société de production hollandaise tourne ces mercredi et jeudi à Bruxelles un docufiction sur la crise bancaire de 2008 qui vit la banque Fortis à deux doigts de s’écrouler . Et elle cherche des personnes ressemblant à des personnalités publiques tels Didier Reynders, Christine Lagarde ou Yves Leterme...

« Vous ressemblez un peu ou beaucoup à ce monsieur…? ça tombe bien, j’ai besoin de vous ces mercredi 22 et jeudi 23 novembre, en journée, à Bruxelles…»

Curieux appel repéré ces jours-ci sur les réseaux sociaux. La recruteuse de figurants bien connue, Anne Jacques, cherche des gens qui ressemblent à une série de politiciens belges, français et hollandais.

Il s’agit de participer au tournage d’un docu-fiction hollandais, «De achtste dag» «Le Huitième jour», présenté comme un thriller et coréalisé par Robert Kosters et Yan Ting Yuen

Il relate la crise du crédit survenue en 2008 en Europe, eten particulier cette semaine folle qui vit une série de banques belges et hollandaises, dont Fortis et ABN-AMRO, se retrouver dans une tourmente noire, au bord du gouffre.

À l’époque, c’est quasiment heure par heure qu’on vivait le «sauvetage de Fortis » dans laquelle l’État belge ne put faire autrement que d’investir des milliards.

Ce fut une très complexe affaire, mais en résumé, sur le moment, chaque pays du Bénélux s’employa à «sauver» le groupe Fortis (qui avait peu avant racheté ABN-AMRO) en nationalisant sa partie. La Belgique revendit par la suite sa filiale à BNP Paribas.

Parmi les «acteurs» de l’opération, il y avait le Premier ministre de l’époque YvesLeterme, le ministre des Finances Didier Reynders, mais aussi le président de la Banque centrale Jean-Claude Trichet, la ministre des Finances française de l’époque Christine Lagarde et côté hollandais, le ministre des finances Wouter Bos et le Premier-ministre Jan-Peter Balkenende.

On cherche donc des «doublures» pour tous ces personnages. «Ils ne doivent pas être des sosies mais on doit comprendre de qui on parle en les voyant, explique Anne Jacques. C’est pour venir en support à des interviews un peu comme sion reconstituait des scènes.»

Envoyer photos, coordonnées et mensurations (hauteur, poids, taille de confection et pointure) à annejacques@live.be avec en objet le prénom du personnage auquel vous ressemblez. C’est défrayé 70 euros par jour!