FUTSAL

Fabrice Genchi redevient international

Fabrice Genchi redevient international

Quelle année 2017 pour Genchi! EdA Mathieu GOLINVAUX

Le portier de l’IP Hannut est une des surprises de la sélection des Diables rouges tombée ces dernières heures. Incroyable!

Pour une surprise, c’est une surprise. Une bonne qui ne se refuse pas. Fabrice Genchi, le portier de l’IP Hannut, devient international. Ou plutôt redevient international. Après avoir fait le buzz il y a quelques semaines avec sa prestation avec Durbuy en Coupe de Belgique face à Courtrai, le gardien de 30 ans retrouvera l’équipe nationale le samedi 25 novembre. Au menu: un entraînement avec 28 autres sélectionnés. Et d’autres régionaux: le Geerois Damien Vanderveck d’Engiechu (D2), le Hannutois Amaury Geuns et le Remicourtois Jimmy Cwynar. La classe…

C’est un retour aux sources pour l’Ansois qui avait déjà tâté de l’équipe nationale il y a quelques saisons. S’offrant même, excusez du peu, un titre de champion d’Europe avec les Diables rouges en Russie. « Ah oui, quel souvenir!, rigole Genchi. J’étais arrivé en équipe nationale à cette époque-là en me disant que je ne jouerais pas. À l’époque, j’étais le seul Francophone d’ailleurs. Puis, le gardien titulaire s’était blessé. Et j’avais joué tout l’Euro avec une victoire en finale. Terrible… Là, j’avoue que je suis un peu surpris d’être repris. Surtout que 3 autres portiers sont aussi sélectionnés. Mais je ne vais pas me plaindre. C’est une super nouvelle. En plus, avec mes coéquipiers de Hannut. C’est le pied. Cela prouve qu’il y a du talent chez nous…»

Blessé à un tendon d’Achille, Genchi espère que son corps tiendra et qu’il pourra effectivement se rendre à cette séance d’entraînement afin de se frayer un chemin dans le noyau de base. Noyau qui devrait, lors du prochain Euro à la Louvière le printemps prochain, compter 12 joueurs. «Mon corps a été fort sollicité ces derniers temps, avoue Genchi. Mais je me vois mal refuser cette sélection et ne pas y aller. Après, le sélectionneur fera le choix qu’il veut. J’ai un style un peu atypique, différent de mes autres concurrents. Plus de joueur de prairie que de futsal. Mais on va voir…»

L’IP Hannut peut être fier. Comme Flémalle, autre club presque local qui, lui, enverra deux joueurs avec Julien Meunier et Kevin Deblaere en sélection nationale. Seuls Puurs, Hamme et Hoboken ont fait mieux que Hannut. Quelle performance!