Wanze

Wanze: une maman tue sa fille puis se suicide

Wanze: une maman tue sa fille puis se suicide

La rue où vivaient Muriel et Mila est restée fermée à la circulation pendant plusieurs heures hier. Heymans

Drame à Huccorgne, petit village de Wanze. Hier à midi, Muriel Martin s’est donné la mort. Sa fille de 9 ans a été aussi retrouvée sans vie.

La petite rue située en hauteur de la Chênia, à Huccorgne, est bloquée par plusieurs combis de police qui ferment l’accès. Un peu plus bas, on aperçoit au loin la maison devant laquelle services de secours et policiers s’agitent. Des tentes blanches dressées à l’extérieur ne laissent planer que peu de doute. C’est un drame qui s’est joué hier dans ce quartier calme.

Le village est sous le choc. Jeudi, donc, vers midi, dans son habitation, Muriel Martin s’est donné la mort, en se défenestrant du premier étage de sa maison. Sa petite fille de 9 ans, Mila, a elle aussi été retrouvée sans vie dans la maison. Si aucune thèse n’a encore été confirmée, on s’oriente vers un infanticide suivi d’un suicide.

C’est une amie, inquiète de ne pas avoir de nouvelles de Muriel Martin et de sa fille, qui s’est présentée à leur domicile et a fait l’horrible découverte.

Les équipes de police Meuse-Hesbaye sont descendues sur les lieux et durant tout l’après-midi, les riverains ont assisté à un ballet incessant de véhicules des services de secours, dans les étroites ruelles de ce quartier habituellement si paisible.

La division hutoise du parquet de Liège a été avisée. La première substitute en charge du dossier Françoise Boxho a requis l’intervention d’un médecin légiste sur les lieux de la découverte. L’autopsie des deux corps sera quant à elle pratiquée samedi matin.

La maman, âgée de 41 ans, était infirmière de soins à domicile au CSD. Séparée du père de la fillette, elle habitait le quartier depuis «au moins une dizaine d’années» selon un riverain, avec sa fille, Mila âgée de 9 ans. Élève à l’école communale de Huccorgne en 1re et 2e années primaires, la fillette était passée à l’école communale de Moha où elle était en 4e année. Muriel Martin, qui s’occupait du comité scolaire à Huccorgne, continuait à s’impliquer dans l’école de son village.