USA

«Merci Juli»: mobilisation pour la cycliste virée après avoir fait un doigt d’honneur à Trump

-AFP/Brendan Smialowski

Licenciée pour avoir adressé un doigt d’honneur au convoi du président Trump, Juli Briskman fait l’objet d’une cagnotte de soutien. Et plus de 3 000 dons ont déjà été faits depuis le lancement de l’opération.

L’image a fait le tour du monde: fin octobre, sur son vélo, au passage du convoi du président Trump, Juli Briskman avait adressé un doigt d’honneuren direction des véhicules présidentiels. Le geste avait été immortalisé par Brendan Smialowski, photographe de l’AFP à la Maison Blanche

Si sa photo ne permettait nullement d’identifier la cycliste, cette mère de famille d’une cinquantaine d’année a fièrement utilisé le cliché comme photo de profil sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

Une revendication qui n’a pas plu à ses employeurs chez Akima LLC, une entreprise du bâtiment qui travaille pour le gouvernement américain et l’armée des États-Unis. Trois jours plus tard, ils ont signifié à la responsable marketing son licenciement.

84 000€ déjà collectés

Une situation qui a choqué des internautes. C’est le cas de Rob Mello qui a décidé de soutenir Julie Briskman en ouvrant une cagnotte intitulée «Thanks Juli Briskman» sur le site GoFundMe. Sur la page de la cagnotte, on peut lire: «Juli Briskman est une inspiration pour nous tous. Cette semaine nous avons appris qu’elle avait été virée simplement pour avoir exercé un droit protégé par le premier amendement de la Constitution.»

Et la collecte, initiée le 6 novembre, est un succès. Plus de 3 000 dons ont déjà été enregistrés, permettant d’atteindre les 84 000€ au moment d’écrire ces lignes mais la progression est fulgurante. L’objectif? Atteindre les 100 000€.