FOOTBALL

Les Diables viennent à bout du Japon grâce à Lukaku: ce qu'il faut retenir du match

Les Diables rouges ont attendu longtemps avant de prendre la mesure des Japonais.
Les Diables rouges ont attendu longtemps avant de prendre la mesure des Japonais.-Photo News

Pour son deuxième match de préparation en vue de la Coupe du monde 2018, la Belgique s'est imposée contre le Japon sur le plus petit des écarts (1-0). Mais les Diables n'ont pas réussi pour autant à balayer les doutes qui habitent la sélection.

Des changements attendus mais toujours Vermaelen et Lukaku

Comme attendu, Roberto Martinez a fait pas mal de changements à l'occasion de ce deuxième match de préparation en vue du Mondial 2018.

Simon Mignolet pour Thibaut Courtois, Christian Kabasele pour Laurent Ciman, Thorgan Hazard pour Youri Tielemans ou encore Dries Mertens pour Eden Hazard... Si le tacticien espagnol a modifié son onze de base comme il l'avait promis - et a repris Jan Vertonghen pour solidifier son trio défensif - il a aussi décidé d'entamer la rencontre de ce mardi avec les mêmes ailiers (Thomas Meunier et Nacer Chadli), le même axe (Kevin De Bruyne et Axel Witsel) mais aussi, et c'est peut-être plus étonnant tant les solutions semblaient nombreuses (Laurent Depoitre, Divock Origi), Romelu Lukaku en pointe. A moins que le Mancunien n'ait demandé du temps de jeu pour battre définitivement le record de buts inscrits en équipe nationale.

De Bruyne et Mertens s'illustrent

Très critique ce week-end quant à la tactique adoptée face au Mexique par le sélectionneur fédéral, Kevin De Bruyne a rappelé qu'il était bel et bien le chef d'orchestre de cette équipe nationale lorsqu'Eden Hazard n'était pas sur le terrain. Constamment en mouvement, le joueur de Manchester City a multiplié les balles en profondeur et les transversales de qualité. Un régal, tout comme les débordements de Dries Mertens sur le flanc gauche belge.

Titularisé ce mardi soir, le Napolitain a livré quelques excellents centres pour ses coéquipiers. De quoi prouver qu'il n'était pas qu'un joker de luxe en vue du Mondial ? 

Lukaku, le meilleur buteur de l'histoire des Diables

En inscrivant l'unique but de la soirée au Jan Breydel Stadion, Romelu Lukaku a définitivement surpassé Bernard Voorhoof et Paul Van Himst. En effet, grâce à cette réalisation - son troisième goal en deux matches - l'ancien Anderlechtois est devenu le premier Belge a inscrire plus de 30 buts (31 buts pour être précis) sous le maillot national. Un record qu'il doit aussi beaucoup à Nacer Chadli, auteur d'un joli slalom dans la défense nipponne et d'une passe décisive de toute beauté.

Une défense qui ne rassure toujours pas

Malgré la titularisation du capitaine Jan Vertonghen, le trio défensif de ce mardi soir (Kabasele-Vermaelen-Vertonghen) n'a à nouveau pas rassuré les observateurs.

Tantôt trop lente, tantôt pas assez concentrée, la défense belge a laissé beaucoup trop d'espace et d'opportunités aux attaquants japonais. Heureusement que les hommes de Vahid Halilhodzic ne sont pas de purs buteurs, sans quoi Simon Mignolet aurait pu se retourner à plusieurs reprises.

Bref, s'ils veulent aller loin en Russie, les Belges doivent espérer le retour aux affaires du duo Vertonghen-Alderweireld et rapidement trouver le plus complémentaire des défenseurs pour les accompagner dans leur tâche.