FOOTBALL

Neerdael ne jouera plus en 2017

 Henri Neerdael va devoir s’habituer à son nouveau plâtre. À son grand désarroi!
Henri Neerdael va devoir s’habituer à son nouveau plâtre. À son grand désarroi! -Doc

L’avant de Stockay s’est fracturé le cubitus lors du dernier match de son équipe à Herstal. Une chose est sûre: il ne jouera plus en 2017!

Et dire qu’il avait déjà eu le métatarse de la main gauche fracturé en août dernier.... Trois mois plus tard, voilà Henri Neerdael, l’avant-centre de Stockay, à nouveau écarté des terains pour au minimum deux mois. «Je souffre d’une fracture du cubitus», peste Henri, auteur de deux buts depuis le début de la saison et qui revenait à son meilleur niveau après un passage sur le banc. «Je suis dégoûté! Me voilà plâtré jusqu’à la fin de l’année et en incapacité de travail et de sport jusqu’au minimum le 13 janvier. Autant dire que je ne jouerai plus au football en 2017.»

Titularisé par Yannick Pauletti à la pointe de l’attaque lors des deux derniers matchs, couronnés d’autant de succès, Henri Neerdael s’est blessé dimanche après-midi à Herstal. «J’étais dos au but, je protégeais mon ballon lorsqu’un adversaire m’a chargé violement dans le dos. J’ai ensuite entendu un gros crac, raconte le numéro 23. Sur le moment même, je ne pensais pas que c’était aussi grave, et j’ai d’ailleurs disputé la dernière demi-heure de jeu, même si j’avais fort mal.»

Ce n’est finalement que ce lundi en début d’après-midi qu’Henri Needael a appris la mauvaise nouvelle: «Les radios ont confirmé le premier diagnostic du médecin: fracture du cubitus du bras gauche. Je n’ai maintenant d’autre choix que de prendre mon mal en patience», conclut le Stockali, décidément guère épargné par la poisse depuis le début de la saison!

Suivez notre page L'Avenir Huy-Waremme sur Facebook