DESTINATION COMMUNES

À Hastière, la dernière banque s’en va et «ça m’emmerde!»

À Hastière, Belfius va bientôt fermer son agence et quitter cette bourgade mosane, laissant les habitants sans service bancaire et surtout sans distributeur de billets.

Hastière, petite commune rurale longeant la Meuse, près de la frontière française, plus proche de Givet que de Beauraing ou Dinant. Mais une ville où de nombreux commerces ferment les uns après les autres. Et le prochain sur la liste ne fait pas des heureux puisqu’il s’agit de l’agence Belfius, dernière banque de la commune.

+ TOUS LES DÉTAILS POUR NOS ABONNÉS | À Hastière, la banque est partie sans laisser d’adresse

«Ça m’emmerde»

Parmi les habitants, en particulier les personnes âgées, on ne voit pas 36 solutions: tout le monde à la poste. Sauf que ça en chiffonne plus d’un. Nous sommes donc allés à la rencontre des Hastiérois et leur avons tendu notre micro: «C’est une catastrophe», «c’est mal venu» ou plus clairement «ça m’emmerde» ... Les réactions des habitants sont sans appels. Parmi eux, ils sont déjà nombreux à faire leurs retraits de liquidités à la pharmacie ou au Spar du coin. Mais du côté de la supérette, on n’envisage pas l’installation d’un distributeur, qui ne serait de toute façon accessible qu’aux heures d’ouverture. Idem à la pharmacie: si on rend volontiers ce service aux clients, il ne faudrait pas se substituer au rôle d’une banque.

Notre reportage dans notre vidéo ci-dessus.

 

Découvrez aussi notre dossier spécial dans le journal L’Avenir de ce samedi et sur lavenir.net/destinationcommunes6.

 

+ COMMUNALES 2018 | Abonnez-vous pour 1€ et suivez tous nos dossiers