MESLIN-L’EVÊQUE

Un cyclomotoriste tué dans un accident sur la N7, vendredi soir

Un dramatique accident de la circulation est survenu vendredi peu après 20 h, le long de la N7 à Meslin-l’Evêque (Ath). Un cyclomotoriste y a perdu la vie.

 Vendredi 10 novembre vers 20h15. Une voiture heurte un cyclomoteur qui effectuait apparemment une manoeuvre le long de la N7 à la hauteur du carrefour avec le chemin de l'Esquinterie et de la rue du Breucq. Le cyclomotoriste a été tué sur le coup.
Vendredi 10 novembre vers 20h15. Une voiture heurte un cyclomoteur qui effectuait apparemment une manoeuvre le long de la N7 à la hauteur du carrefour avec le chemin de l'Esquinterie et de la rue du Breucq. Le cyclomotoriste a été tué sur le coup.

Ce tragique accident s’est produit le long de la chaussée de Bruxelles à Meslin-l’Evêque, à la hauteur du carrefour formé par le croisement de la N7 avec la rue du Breucq et le chemin de l’Esquinterie. Une voiture roulant vers Ghislenghien/Enghien a percuté un cyclomoteur à la hauteur du carrefour. Le choc a été effroyable. Le cyclomotoriste a été projeté à plusieurs dizaines de mètres du point de choc, alors que son engin a véritablement «explosé» suite à l’impact; des débris ont été dispersés dans tous les sens. La voiture, très fortement endommagée, s’est immobilisée un peu plus loin.

Les soins des services de secours ont été vains pour le pilote du cyclomoteur; il avait cessé de vivre. Des agents de la police d’Ath ont procédé aux constats requis afin de préciser les circonstances de cet accident.

La victime de l’accident serait un jeune homme âgé d’une trentaine d’années et originaire de la proche périphérie d’Ath.

Une route très accidentogène

Au lendemain de ce tragique incident, plusieurs habitants de la région d’Ath prennent la parole sur les réseaux sociaux afin de se plaindre de la dangerosité de la route. «Pourquoi ne pas y installer des radars fixes pour essayer de diminuer la vitesse? Toutes les semaines ou presque, il y a des accidents à cet endroit!» D’autres insistent sur le mauvais état de la chaussée…

Suivez notre page L'Avenir Wallonie Picarde sur Facebook