Tournai

On ne pourra plus dépasser les bornes dans le centre de Tournai

Le placement des bornes télécommandables a débuté autour de la zone piétonne du "Quartier Cathédral" (sans "e"), dans le centre de Tournai. Dans quelques mois, seuls les usagers autorisés pourront les franchir...

Non, on ne remplace pas une nouvelle fois, ni l’égouttage ni le câblage électrique à l’entrée de la rue de Paris, à Tournai, où une tranchée a pourtant été ouverte ce vendredi. Il s’agit en réalité d’y placer une borne automatique - télécommandable - du même type de celles qui seront installées, dans la foulée, tout autour de la zone piétonne au centre-ville.

Le but consistant, bien entendu, à empêcher toute intrusion dans cette zone de véhicules qui n’ont rien à y faire. Ne cherchez pas dans le règlement communal les articles régissant cette matière puisqu’en l’occurrence, les droits et obligations dont disposent les conducteurs dans ce type de zone sont clairement repris dans le cadre de l’article 22sexies (sic !) du Code de la route. Celui-ci précise notamment la liste des véhicules qui peuvent avoir accès à ce type de zone. Nous ne la reprendrons pas ici par le détail mais si vous lisez le Code, vous constaterez que celle-ci est assez large et ne se limite pas aux seuls véhicules de secours. Il est notamment indiqué - et cela semble évident - que les personnes possédant un garage sur le site peuvent y avoir accès, que les livraisons peuvent également être effectuées dans les commerces locaux, de même que les transports en commun, etc...

Ajoutons que le Code régit également la conduite des cyclistes dans ce type de zone précisant que ceux-ci doivent « descendre de leur bicyclette lorsque la densité de circulation des piétons rend difficile leur passage. » Enfin, certains seront heureux de l’apprendre, les jeux (de rue, bien sûr) sont autorisés dans ces endroits où « les piétons peuvent utiliser toute la largeur de la voie publique ».

++Lire les articles du Code régissant la circulation dans les zones piétonnes en cliquant ici ++

Les bornes télécommandables ne libéreront donc le passage que pour les usagers autorisés. Le tout sera géré dans le cadre de ce que le SPW appelle désormais « la gestion technique centralisée » (GTC) qui, dans le cas d’espèce, se traduira par le fait que chacune de ces bornes pourra être actionnée via un pc doté du programme adéquat ; elles pourront également être commandées directement sur le terrain par des usagers autorisés.

++ Tout savoir sur la "GTC" en cliquant ici ++

Pour l’heure, on peut d’ores et déjà affirmer que les services de secours et la Ville disposeront d’un poste de commande à distance.

Quant aux bornes mécaniques qui étaient déjà en place sur certains sites, elles seront maintenues mais dotées d’un nouveau système antivol qui, comme son nom le laisse supposer, devrait les rendre… inviolables. Ce qui était loin d’être le cas jusqu’à présent.

À la question de savoir quant tout cela sera fonctionnel, on répondra, par expérience qu’il convient d’être très prudent lorsque l’on avance des dates de fin de chantier mais, dans le cas présent, l’on peut affirmer, sans grand risque de se tromper, que les bornes ne seront pas opérationnelles avant le printemps prochain.

Suivez notre page L'Avenir Wallonie Picarde sur Facebook