CULTURE

Le gratin de la BD de retour à Liège

-D.R.

La seconde édition du festival international de la bande dessinée et des arts numériques de Liège, L’Usine à Bulles, se déroulera les 25 et 26 novembre prochains au Théâtre de Liège.

Deux frises réalisées par Hergé à la fin de sa vie, destinées à la réalisation de la fresque murale de la station Stockel à Bruxelles, y seront présentées en exclusivité, a annoncé jeudi Fabrizio Borrini, directeur du festival.

Ces frises, sur lesquelles tous les personnages de Hergé sont représentés, ont été acquises récemment par le Liégeois Stéphan Uhoda, président du festival.

«Ce festival, pensé par des dessinateurs de BD, s’écarte des sempiternelles classiques foires aux dédicaces, bien que favorisant le contact entre les auteurs et leurs lecteurs. Il entend générer de nouvelles opportunités d’échange et de partage en confrontant le 9e art aux arts de la scène, plastiques et numériques. L’objectif est de créer un rendez-vous dédié à la bande dessinée sous toutes ses formes», précise Fabrizio Borrini.

Une cinquantaine de dessinateurs de BD et scénaristes, belges mais aussi étrangers, seront présents à Liège et dédicaceront leurs albums qui auront été achetés à la librairie officielle du festival. La BD d’hier, d’aujourd’hui et de demain sera mise à l’honneur à travers une programmation éclectique allant de rencontres et ateliers à des spectacles et performances en passant par des expositions. En effet, alors que les visiteurs pourront découvrir les dessins, peintures et illustrations préparatoires de Marc-Renier qui, dans son nouvel ouvrage, revisite «un Klimt plutôt méconnu», les amateurs de Marsupilami auront l’occasion de rencontrer leur dessinateur favori dans un espace où sera reconstitué son atelier.

www.lusineabulles.be