Mathis Suray sur la bonne voie

Tout proche d’une place chez les Diables avant la Coupe du Monde 1994 avant qu’une sérieuse blessure au genou ne ruine ses espoirs internationaux, Olivier Suray est on ne peut mieux placé pour rappeler à son fils Mathis que rien n’est jamais acquis.

Suivez notre page L'Avenir Namur sur Facebook