CINÉMA

Toutes les sorties cinéma de ce mercredi 8 novembre

 Jonathan Dayton, Laurent Cantet et Thierry Klifa sont au menu de ce mercredi.
Jonathan Dayton, Laurent Cantet et Thierry Klifa sont au menu de ce mercredi.--

Des serre-poignets, des raquettes, des soldats, des élèves, de la musique et une tronçonneuse: il y a tout cela, et bien plus encore, dans les sorties cinéma de ce mercredi 8 novembre. Les critiques de L’Avenir vous disent quoi en penser. Vous n’êtes pas obligés de les croire. Juste de les lire.

Borg vs. McEnroe

(Double) Biopic de Janus Metz. Avec Sverrir Gudnason, Shia La Beouf et Stellan Skarsgard. Durée: 1 h 47.

Ce que ça raconte

Wimbledon, 1980. Deux monstres sacrés du tennis mondial sont attendus au tournant. Leurs noms? Un indice dans le titre… Le match? Tout simplement mythique.

Ce qu’on en pense

Cherchant plus l’angle du faux documentaire que du destin unique à la Rocky et consort, Janus Metz réussit à transcender le mythe et nous rendre nostalgiques d’une époque où les sportifs se comportaient encore en humains faillibles. Comme nous, quoi.

La critique complète

Battle of the sexes

Biopic/Film historique de Jonathan Dayton. Avec Emma Stone, Élisabeth Shue, Andrea Riseborough et Steve Carell. Durée: 2 h 01.

Ce que ça raconte

En 1972, Billie Jean King et quelques autres joueuses de tennis de renom font sécession et organisent leur propre circuit afin de palper autant que ces messieurs. Bobby Riggs, ex-tennisman de 55 ans, les met alors au défi de le battre…

Ce qu’on en pense

Un biopic autant qu’un film historique, qui mêle de façon parfois un peu désordonnée la vie privée de la championne et son combat pour un sport où hommes et femmes seraient rétribués de la même façon. Intéressant quand même.

La critique complète

Tout nous sépare

Drame de Thierry Klifa. Avec Catherine Deneuve, Nekfeu et Diane Kruger. Durée: 1 h 38.

Ce que ça raconte

La rencontre entre une veuve bourgeoise et un petit caïd de banlieue, unis par une soirée qui a mal tourné.

Ce qu’on en pense

Des acteurs sans conviction errent dans une intrigue bancale complètement tirée par les cheveux. Du polar Plus belle la vie.

La critique complète

L’atelier

Drame de Laurent Cantet. Avec Marina Foïs et Matthieu Lucci. Durée: 1 h 53.

Ce que ça raconte

La Ciotat, été 2016. Pendant un atelier d’écriture, une romancière connue et un élève attiré par l’extrême droite vont se vouer une étrange et mutuelle fascination.

Ce qu’on en pense

Nouvelle pierre à l’édifice du cinéma toujours fluide et maîtrisé de Laurent Cantet (Entre les murs). Techniquement impeccable mais la tension n’est pas au rendez-vous. Vivement l’adaptation en roman.

La critique complète

Thank you for your service

Drame de Jason Dean Hall. Avec Miles Teller, Amy Schumer et Haley Bennett. Durée: 1 h 49.

Ce que ça raconte

Un soldat de retour d’Irak tente de reprendre le cours de sa vie normale auprès de sa famille. Mais la guerre a laissé des traces indélébiles.

Ce qu’on en pense

Le sujet du syndrome post-traumatique n’est pas neuf, mais la mise en scène fluide et le sens du réalisme en font un drame émouvant.

La critique complète

Leatherface

Film d’horreur d’Alexandre Bustillo & Julien Maury. Avec Finn Jones, Lili Taylor, Stephen Dorff et Nicole Andrews. Durée: 1 h 30.

Ce que ça raconte

Le tueur sanguinaire de Massacre à la tronçonneuse a lui aussi été enfant, puis ado. Retour sur les origines de celui que tout le monde connaît sous le nom de Leatherface.

Ce qu’on en pense

Beaucoup de sang et de cadavres pour peu d’angoisse. Un épisode qui s’éloigne de l’esprit original et s’avère finalement plutôt dispensable.

La mélodie

Comédie dramatique de Rachid Hami. Avec Kad Merad et Samir Guesmi. Durée: 1 h 42.

Ce que ça raconte

Un prof de violon a un an pour préparer une classe d’une école difficile à un concours national. Les journées promettent d’être longues.

Ce qu’on en pense

Énième variation sur le thème du prof qui transforme des cancres en virtuoses en discutant cinq fois avec eux. Mou et sans aucune originalité.

Bien des ciels au-dessus du septième

Drame de Jan Matthys. Avec Koen De Graeve, Sara De Roo et Brit Van Hoof. Durée: 1 h 59.

Ce que ça raconte

Eva, jeune femme d’une trentaine d’années, s’est toujours sentie différente sans parvenir à exprimer son malaise à sa famille. Un jour, elle décide de se prendre en main.

Ce qu’on en pense

Drame mélancolique sur les tracas plus ou moins graves de la vie. Émouvant mais complètement déprimant.