Proximag

Un sport en progression

-J-Louis J.

Amateur de sports en tout genre, David Hottias a jeté son dévolu sur le cyclo-cross, une discipline dérivée du V.T.T., mais plus variée plus intensive, et plus technique. Le troisième grand prix «Kanaillous» aura lieu le dimanche 12 novembre à Ansermme.

Le sport, David en connaît un morceau. Cet ex-adepte du freefight, de l’air-soft, du vélo de course, mais toujours amateur de rallyes automobiles s’est reconverti dans le Cyclo-cross. «C’est une discipline assez connue en Flandre, mais qui commence tout doucement à s’installer chez nous ». La grande différence avec le VTT, elle est technique d’abord, avec le cadre du vélo, qui ressemble plus à un vélo de course qu’à un VTT: «Il n’y a pas de fourche télescopique, la largeur des pneus ne peut pas excéder 30 mm, détaille David, la position sur le vélo est aussi plus proche du vélo de course ». Et puis il y a le terrain même qui est aussi différent, «on peut y trouver des escaliers, à monter ou à descendre, des planches, de la boue, du sable, des graviers, bref une multitude de revêtements qui force le sportif à s’adapter, et même à porter son vélo parfois ». Côté humain, c’est beaucoup plus intensif que le VTT qui mise plutôt sur l’endurance. «Dès le départ, il faut se donner à fond, durant 40 minutes ».

«Avec les potes, on organisera le 3e grand prix «Kanaillous» ce dimanche 12 novembre sur le site du Caillou à Anseremme. Il s’agit bien d’un entraînement ». Une cause qui tient chaud au cœur de David, qui est aussi ouvrier sur le site et qui côtoie donc régulièrement les jeunes qui y sont placés pour le week-end et les vacances scolaires: aider l’ASBL Les Kanaillous à pouvoir organiser des activités pour les jeunes.

www.kanaillous.be