Proximag

16 ans, réalisateur au festival

-ÉdA

«Tao, tu joues celui qui supporte mal les haut-le-cœur d’une soirée dont il ne souvient pas…» Romain Delait, virtonnais 16 ans vient de donner les consignes d’acteur à Tao Leunen, son directeur – photo au visage défait.

Dans la maison où se tourne la capsule qui va annoncer Halloween, une équipe complète de tournage d’ados et de jeunes gens eux aussi Virtonais évoluent dans le décor. Autour de Romain, ils sont une dizaine de jeunes et deux acteurs adultes qui évoluent depuis deux petites années. Une équipe au sein de laquelle on travaille autour du scénario de Romain détaillé en séquences précises. Un scénario pour lequel le décor a été mis en place, les costumes ont été choisis, le maquillage travaillé, la lumière mise au point… Équipé d’un matos déjà efficace, entouré d’une équipe enthousiaste, Romain a pu exprimer sa créativité, soutenu qu’il est par des parents très ouverts, tenant à donner toutes leurs chances à leurs enfants. Et de tournage en montage, voici aujourd’hui que son moyen-métrage Nos amours irrationnels se retrouve dans le programme officiel du 38e Festival du film de Virton. Un film dans lequel Romain scénariste, réalisateur révèle ses grands talents d’acteurs aux côtés deux adultes, Nathalie de Almedia et Jean-Marc Jacquemin. Et cela dans le rôle d’un ado revenant chez ses parents après deux ans d’absence. À noter que deux autres virtonnais apparaîtront à l’écran lors de la même projection: Julien Maingard créateur de film en 3 D et Éric Beaucamp acteur dans «Carlo», un court-métrage des frères Koch.