ROMAN

Michel Bussi en trompe-l’œil

 «Dans mes romans, les femmes sont plus fortes que les hommes», admet Michel Bussi, qui le confirme dans son nouveau roman.
«Dans mes romans, les femmes sont plus fortes que les hommes», admet Michel Bussi, qui le confirme dans son nouveau roman.-Petitbon

La tragédie des migrants et le monde virtuel au centre d'«On la trouvait plutôt jolie». Un roman bâti sur d’ingénieux faux-semblants.

Suivez notre page Culture sur Facebook