PATRIMOINE

Que faire de nos hauts-fourneaux? «Ni tout garder, ni tout raser»

 Le HFB d’Ougrée, totem industriel qui se dresse en bord de Meuse.
Le HFB d’Ougrée, totem industriel qui se dresse en bord de Meuse.-ÉdA Hermann

Les Liégeois Noémie Drouguet et Philippe Bodeux ont coécrit l’ouvrage «Vive les Hauts-Fourneaux!», un plaidoyer pour éviter que disparaissent ces symboles du patrimoine sidérurgique. Il ne reste que trois sites en Wallonie: Ougrée, Marcinelle et Clabecq.