DOTTIGNIES

VIDÉO | Un carton de la fanfare pour le retour de «Lucie»

450 personnes ont assisté au retour du groupe «Lucie Carton», accompagné par la fanfare de Dottignies, à la salle du Foyer ce week-end.

Suite et… pas fin des festivités marquant le 150e anniversaire de la fanfare royale union musicale de Dottignies. Le 24 novembre, le Foyer dottignien accueillera un grand gala des quatre formations de l’ASBL (atelier, fanfare, chorale et théâtre) chapeauté par le comité, d’où le nom de l’événement «Comme les 5 doigts de la main». Ce sera ensuite la Saint-Cécile, en décembre.

En attendant, les mélomanes avaient rendez-vous ce week-end pour deux concerts exceptionnels. Ceux-ci marquaient le retour aux affaires de Lucie Carton, groupe local qui a éclaboussé la région (et au-delà) de ses mélodies festives balançant entre influences folks et musiques «manouches» au cours de nombreux concerts. La dizaine de membres de la formation avaient ressorti leurs instruments de leur étui pour s’associer aux musiciens de la fanfare au cours de deux représentations de près de 3 h (entracte compris) samedi en soirée et dimanche en après-midi. Une collaboration entre les deux ensembles avait déjà débouché sur des concerts au Centre Marius Staquet à Mouscron. C’était en 2012… un bail!

Forcément, l’émotion était palpable ce week-end, tant parmi les membres du groupe que parmi les travées de la salle du Foyer (pleine à craquer). «L’invertébré », «Le Voisin du 53», «De Schelde», autant de titres qui ont fait le succès du groupe composé majoritairement de Dottigniens (certains ont d’ailleurs fréquenté les ateliers de la fanfare au cours de leur jeunesse) et qui ont résonné à nouveau.

Des compositions magnifiées par la plume de Dominique Morest et les instruments de la fanfare, dirigée à cette occasion par David Terras. L’assemblée, conquise, a également eu droit à quelques surprises dont une jolie cover de «This World» de la chanteuse flamande Selah Sue, ou encore une étonnante reprise du tube «Get Lucky» des Daft Punk. Et pour le coup oui, le public pouvait s’estimer chanceux d’être là!