ÉLECTIONS COMMUNALES

Voici les dix communes de la province de Liège où le PTB va se présenter

 Des candidats PTB qui se présenteront aux quatre coins de la province de Liège.
Des candidats PTB qui se présenteront aux quatre coins de la province de Liège.-PTB (Facebook)

À un an des élections communales, le PTB annonce sa présence sur les listes électorales dans dix entités de la province de Liège, dont Verviers, Huy et huit en région liégeoise.

Présent dans quatre communes aux élections communales de 2012, le PTB projette de déposer des listes dans dix communes en province de Liège pour la prochaine échéance électorale de 2018, a indiqué lundi Damien Robert, président provincial du PTB Liège.

«Ce seront dix listes solides avec des individualités qui peuvent porter les couleurs du parti. Nous avons travaillé à constituer des sections solides, ce qui manquait en 2012», a précisé Damien Robert, soulignant que la présidence des sections locales est assurée dans plus de 60% des cas par des femmes.

À l’issue des élections communales de 2012, le PTB a obtenu des élus au sein des conseils communaux de Liège, Seraing, Herstal (déjà représenté depuis 2000) et à Flémalle où, depuis lors, l’élu PTB a été écarté du parti et siège désormais comme indépendant.

Les 10 communes

Les dix communes dans lesquelles le PTB déposera des listes pour les communales de 2018 sont Visé, Oupeye, Herstal, Liège, Saint-Nicolas, Grâce-Hollogne, Seraing, Flémalle, Verviers et Huy.

Afin d’élaborer le programme, le PTB lance une enquête à destination des citoyens des dix communes dans lesquelles il souhaite se maintenir ou s’implanter. Celle-ci est accessible via le site internet du PTB Liège. «Nous souhaitons connaître leur avis sur diverses thématiques et, à ceux qui le souhaitent, nous leur proposerons de collaborer, de s’impliquer à différents niveaux. L’objectif est de toucher ainsi 15 500 citoyens sur les différentes communes», a précisé Laura Leon Fanjul, coordinatrice de la campagne électorale 2018.

Le PTB se dit prêt à discuter avec d’autres partis en vue de constituer des majorités, tant à l’échelon communal que provincial, au terme du scrutin de 2018. «Si les partenaires de gauche restent dans le schéma actuel qui consiste à diriger une commune comme une entreprise privée, et non comme une entreprise publique selon notre conception, cela sera difficile. Par contre, s’il y a des dispositions à revoir la position, nous sommes ouverts à la discussion», a déclaré le président provincial, épinglant le fait que le nombre de membres en province de Liège est passé d’environ 700 en 2012 à 2 500 actuellement.

Selon Damien Robert, le PTB présentera des listes dans toutes les provinces, à l’exception du Luxembourg.