FORMULE 1

«Ce commissaire est un mongol»: Verstappen furieux contre la sanction polémique écopée à l’arrivée du GP des USA

 Max Verstappen
Max Verstappen-AFP

Le Néerlandais Max Verstappen et son père, l’ancien pilote de F1 Jos Verstappen, étaient furieux à l’issue du Grand Prix des États-Unis, dimanche à Austin.

Le pilote de Red Bull a été déclassé de sa 3e place, arrachée dans les derniers virages de la course qui l’avait vu remonter de la 16e place qu’il occupait au départ. Le jury des commissaires lui a infligé 5 secondes de pénalité pour avoir posé les quatre roues de son bolide hors de la piste.

Du coup, il était privé du 11e podium de sa carrière et classé 4e.

«Quel non-sens. La FIA (fédération internationale de l’automobile, NDLR) devrait avoir honte. Ils ne comprennent clairement pas la course», a twitté Jos qui avait apprécié la manœuvre de son fils qui lui a permis de dépasser la Ferrari de Kimi Räikkönen.

Le père a donné une nouvelle définition de la FIA: «Ferrari International Assistance».

Max Verstappen au micro de Ziggo Sport a déclaré: «Ce commissaire essaie toujours de me pénaliser. J’étais peut-être cinq centimètres hors de la piste, alors que tout le monde quittait la piste sur ce circuit. Cela n’a eu aucune importance», a estimé le résident de Bree, âgé de 20 ans, qui a qualifié à deux reprises le commissaire de «mongol».