ÉNERGIE

VIDÉO | Visite de la «tour de contrôle» des flux électriques belges chez Elia

Véritable tour de contrôle de l’électricité haute tension qui circule en Belgique, le centre de contrôle national d’Elia a été entièrement rénové et modernisé. Découverte en vidéo.

Basé à Schaerbeek depuis 2009, le centre de contrôle national d’Elia a connu une cure de modernisation qui s’est achevée cet été.

VIDÉO | Visite de la «tour de contrôle» des flux électriques belges chez Elia
ÉdA – Jacques Duchateau
Cette «tour de contrôle» qui gère les flux d’électricité haute tension sur tout le réseau belge, y compris ceux en provenance des pays voisins et ceux qui sortent de Belgique pour aller vers ceux-ci, a été inaugurée ce jeudi par la ministre fédérale de l’énergie Marie-Christine Marghem.

Pour un budget avoisinant les 700 000 euros, ce «cœur battant de l’électricité en Belgique», pour reprendre les termes de la ministre Marghem, s’est notamment doté d’un tout nouveau mur écran qui permet aux opérateurs de visualiser de manière plus ergonomique et intuitive les milliers d’informations qui sont absorbées en permanence par ce centre. Et qui, à l’aide d’une cinquantaine d’outils informatiques, permettent de maintenir en permanence l’équilibre entre la demande et l’offre en électricité afin d’éviter les congestions et baisses de disponibilité qui risqueraient conduire à des délestages et, in fine, au blackout tant redouté l’hiver dernier.

Découvrez ce tout nouveau centre dans notre reportage vidéo ci-dessus.

Les travaux ont aussi permis de mieux sécuriser ce centre névralgique des activités «énergie» du pays.

«On vit une évolution, une révolution même, qui rend cette tâche plus complexe qu’avant, dit Filip Carton, le responsable du centre de contrôle d’Elia. D’une part parce que les flux internationaux augmentent sans cesse et, d’autre part, parce que les énergies renouvelables rendent les données plus fluctuantes. »