EUROPE

L’Union européenne débloque des fonds pour mieux sécuriser les espaces publics

 Des mesures de sécurité vont être prises par les pays européens.
Des mesures de sécurité vont être prises par les pays européens.-Belga (Illustration)

L’Union européenne va débloquer des fonds – 118,5 millions d’euros au total pour 2017 et 2018 – pour aider les États membres à sécuriser leurs espaces publics, visés ces dernières années par plusieurs attentats mortels.

«Les terroristes ont ciblé des endroits où les gens se rassemblent», a constaté ce mercredi midi le commissaire européen à l’Union de la sécurité, Julian King. Des attentats ont en effet frappé Nice le 14 juillet 2016, Berlin pendant le marché de Noël, Londres, et les Ramblas de Barcelone pendant les vacances d’été, faisant à chaque fois de nombreux morts.

Même s’il n’est pas possible de garantir un «risque zéro», «nous pouvons rendre la tâche plus difficile» aux terroristes, a estimé le commissaire. La Commission européenne a donc décidé de dégager 18,5 millions d’euros encore en 2017, et 100 millions d’euros en 2018, pour financer la sécurisation d’espaces publics à travers l’Union européenne.

Dans le courant de l’année 2018, la Commission proposera également de nouveaux outils d’orientation pour aider les États membres à résoudre de nombreuses questions liées à la protection des espaces publics et à la sensibilisation du public. Parmi ces outils figureront des solutions de «sécurité dès la conception» destinées à rendre les espaces publics plus sûrs tout en préservant leur caractère ouvert et public, précise la Commission.

L’hommage de Jan Jambon et des services de secours européens

Le ministre belge de l’Intérieur, le commissaire européen à la Sécurité Julian King et des représentants des services de secours des 28 États membres de l’Union européenne ont rendu hommage aux victimes du terrorisme et renouvelé leur soutien aux services de secours. Ils ont ainsi déposé des roses blanches au pied du monument du souvenir au rond-point Schuman au terme d’une marche symbolique.

«Nous voulons rendre hommage aux victimes et remercier et encourager les services de secours», a déclaré Jan Jambon. «Notamment parce qu’ils se mettent chaque jour au service de la population en risquant leur vie».

L’Union européenne débloque des fonds pour mieux sécuriser les espaces publics Les représentants européens ont eu une pensée pour les victimes des attentats.-Reporters

Le terrorisme reste un sujet d’actualité brûlante en Belgique et dans toute l’Europe. L’importante présence européenne à ce moment d’hommage en est une preuve.

«Cela reste une réalité, chaque pays y est confronté et notamment les pays voisins que sont la France et la Grande-Bretagne qui ont déjà été frappées à plusieurs reprises», a encore dit Jan Jambon.