LIÈGE

Renouvellement du CA: qui veut la peau de Stéphane Moreau?

 -
--Photo News

C’est aujourd’hui que l’AG Nethys doit renouveler son conseil d’administration. Exit les mandataires trop mouillés dans les dérives de l’affaire Publifin. Mais pour certains, c’est le départ de Stéphane Moreau qui serait un véritable pas vers le changement. Alors qui veut la peau de Stéphane Moreau ?

Le conseil d’administration de Nethys a été amené à convoquer une assemblée générale. Avec deux points à l’ordre du jour: la révocation des anciens administrateurs et la nomination des nouveaux.

On le sait des experts désignés par les partis arrivent. Si de nombreux mandataires partent, Stéphane Moreau, CEO de Nethys et aussi administrateur-délégué par contrat, continue à siéger. Une décision qui ne plaît pas à tous.

Les exigences d’Écolo pas rencontrées

Ainsi Écolo n’enverra a priori pas d’administrateurau nouveau conseil d’administration car ses demandes et exigences n’ont pas été rencontrées.

Parmi ces exigences, renouveler complètement le conseil d’administration de Nethys et mettre fin aux contrats de ceux qui ont commis des erreurs. L’administrateur-délégué de Nethys, Stéphane Moreau, est particulièrement dans le viseur.

Pour le MR: le maintien de Stéphane Moreau serait un mauvais signal

Mais ils ne sont pas les seuls à vouloir son départ. Du côté du MR, la ministre wallonne des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue (MR), déclarait ce matin sur Matin Première que si M. Moreau devait rester à la tête de Nethys sous certaines conditions, ce «serait un mauvais signal» tout en précisant qu’il revenait au principal intéressé de faire son choix.

La ministre a toutefois souligné qu’elle maintenait ses propos tenus fin septembre, lorsqu’elle affirmait que «Stéphane Moreau devait partir» et que le gouvernement pourrait agir en élaborant un cadre décrétal.

La libérale a enfin déploré l’attitude des écologistes. «Claquer la porte ne me semble pas un bon message. Jouer la politique de la chaise vide n’est pas une bonne attitude», a estimé la ministre wallonne.

Même son de cloche pour son président: «Notre volonté est de remplacer les administrateurs qui siégeaient jusqu’à présent afin de rendre le conseil d’administration plus professionnel. En tout état de cause, dès ce soir, Stéphane Moreau ne doit plus y siéger», déclare Olivier Chastel.

Aussi la restructuration complète du management

Mais le MR ne compte pas s’arrêter là. «Une restructuration complète du management devra suivre, comme le préconise le rapport de la commission d’enquête parlementaire Publifin, dont toutes les recommandations doivent être mises en œuvre», poursuit le président du MR.

Mais ce n’est pas tout. Après ces deux partis, je demande que fait le cdH? Et c’est chose faite ce matin, en la personne de Dimitri Fourny et son communiqué intitulé «Pour le cdH : Stéphane Moreau doit partir»

Pour le cdH, il doit quitter son poste le plus rapidement possible

Pour Dimitri Fourny, chef de groupe cdH au Parlement wallon et membre de la Commission d’enquête parlementaire Publifin, l’administrateur-délégué de Nethys, doit quitter son poste le plus rapidement possible indique un communiqué.

Lui aussi estime que l’attitude des écologistes n’est pas bonne.

“Bloquer à ce stade la désignation des nouveaux membres du CA n’a aucun sens et freine considérablement le départ de Stéphane Moreau! Les écologistes préfèrent donc rester au vestiaire alors que le match est en cours et qu’il est temps de marquer!” tient à préciser Dimitri Fourny.

En modifiant la majorité du CA et en maintenant les administrateurs indépendants, c’est une phase de transition qui peut enfin être entamée et qui permettra de mettre en œuvre l’ensemble des recommandations de la Commission d’enquête parlementaire et instaurer une nouvelle gouvernance saine au sein de Nethys.

Dimitri Fourny espère que l’ensemble des partis décideront de poursuivre dans cette voie et renouvelleront le CA ce soir. Le cdH annonce d’ores et déjà qu’il proposera que son “expert” désigné comme nouvel administrateur soit l’économiste Paul Tinant.

Et le PS? Elio aussi

Si hier, lors de l’émission de Matin Première, le bourgmeste de Liège, Willy Demeyer a botté en touche à la question de savoir si Stéphane Moreau devait rester à la tête de Nethys. Ce mercredi, son président y a été de son petit tweet pour réclamer le départ de l’ancien homme fort d’Ans.