À Namur, quinze agents de police se font porter pâle: «un signal fort»

D’après le syndicaliste Thierry Belin, les agents de quartier doivent rester au contact direct avec la population. Il se plaint d’un problème de sous-effectifs à la police de Namur.
D’après le syndicaliste Thierry Belin, les agents de quartier doivent rester au contact direct avec la population. Il se plaint d’un problème de sous-effectifs à la police de Namur.-BELGA

Jeudi matin, quinze agents de la police de proximité de Namur (sur une trentaine) étaient absents. Un signal fort, à la veille du comité de concertation.

Suivez notre page L'Avenir Namur sur Facebook