VOYAGES

La Finlande à travers lacs et forêts

Entre les longs mois d’hiver, la Finlande est une destination privilégiée pour les amoureux de nature et de grands espaces. Colorée en automne, elle devient éblouissante en été.

Dans l’imaginaire collectif, les pays nordiques s’affichent immaculés, drapés d’un étincelant manteau de neige. Pourtant, l’automne et le début de l’été sont les saisons les plus propices pour un séjour en pleine nature. Avec 86% de sa superficie recouverte par des forêts, la Finlande, pays le plus boisé d’Europe, est la destination idéale. Dès septembre, ses hectares de forêts boréales se parent de couleurs flamboyantes, un vrai régal pour les yeux.

Silence et soleil de minuit

 

Le pays a une densité de population parmi les plus faibles de l’Union européenne. Le calme y règne donc pour observer une nature sauvage totalement préservée. La plupart des zones habitées se concentrent autour des grandes villes, Helsinki, Tampere, Espoo et Vantaa. Ailleurs, de petites agglomérations rurales abritent les nombreux chalets que viennent occuper les Finlandais durant les congés du solstice, aux alentours du 21 juin. Après un hiver long et rigoureux, les trois mois d’été sont célébrés aux quatre coins du pays. S’y rendre en juin garantit une ambiance électrique, faite de concerts en tous genres, barbecues et sports nautiques. Tout en goûtant au soleil de minuit!

Le pays aux mille lacs

 

Les saisons plus clémentes permettent d’admirer les reflets de la nature dans les lacs. Petits, grands, profonds, longs ou larges, ils sont plus de trois mille! Le plus imposant, le lac Saimaa, est situé en Carélie. Il est parsemé d’îles et de canaux le divisant en plusieurs parties où nage le phoque annelé, une espèce classée parmi les plus menacées. Car il n’y a pas que la Laponie qui offre des paysages superbes et des animaux sauvages à observer. En Carélie, à la frontière avec la Russie, les forêts s’étendent à perte de vue. Il est ainsi tout à fait courant de marcher pendant cinq jours sans croiser âme humaine.

Sur des chemins balisés à travers conifères et bouleaux, on se lance sur les traces des rennes et des oiseaux. Les ornithologues s’y déplacent pour étudier des espèces marines comme le pygargue, ou plus rares comme le grand tétras et le cygne chanteur, l’animal emblème finlandais.

La région est également l’une des plus peuplées en ours du pays. Si on a de la chance, on tombe sur une trace de plantigrade. Aucun risque, cependant de se faire attaquer façon The Revenant, les ours craignent l’homme et l’évitent. La culture finlandaise accorde une grande importance à la nature qu’elle respecte et protège. Les parcs nationaux y sont parfaitement entretenus et tout y est prévu pour les activités de plein air. À n’importe quelle saison, un paradis pour randonneurs et sportifs aventureux.