BELGIQUE

Les tarifs des TEC revus à la hausse pour 2018

Les tarifs des TEC revus à la hausse pour 2018

grève, bus ÉdA

Les TEC annoncent une hausse moyenne de 1,6% des tarifs, ainsi qu’un nouveau titre de transport à mi-chemin entre l’abonnement mensuel et annuel pour les jeunes.

Le gouvernement wallon à limité jeudi à 1,6% l’indexation moyenne des tarifs des titres de transport en commun sur le réseau TEC, qui sera appliquée au 1er février 2018, après quatre années de quasi-gel des tarifs. Il a par ailleurs décidé de créer un abonnement de six mois pour les 12-24 ans.

La Société régionale wallonne du Transport (SRWT), qui chapeaute le Groupe TEC, proposait une indexation de 2,01%, que le gouvernement a limitée à 1,6% afin d’en modérer les effets, selon le ministre de la Mobilité Carlo Di Antonio.

L’an dernier, le prix des seuls abonnements annuels avait déjà été adapté à l’inflation. Les autres tarifs étaient restés inchangés et au même niveau que 2014, à l’exception de l’achat du billet papier à bord du bus, que les autorités découragent afin d’améliorer la vitesse commerciale et la sécurité des chauffeurs.

Le gouvernement a par ailleurs décidé de créer un nouveau titre de transport pour les 12-24 ans, sous la forme d’un abonnement de six mois, intermédiaire entre l’abonnement mensuel et annuel.

L’abonnement mensuel est proportionnellement plus cher que l’annuel et plus lourd administrativement (renouvellement) pour le réseau et l’usager. Mais l’abonnement annuel a le défaut de nécessiter le déboursement d’une somme d’argent plus importante, qui peut s’avérer particulièrement lourde à la rentrée scolaire dans certaines familles. L’abonnement de six mois, dont le prix restera préférentiel par rapport au mensuel, permettra d’étaler cette dépense dans le temps.

Les tarifs détaillés seront communiqués par la SRWT.