CHARLEROI

Déchets: les sacs mauves vont-ils remplacer les bleus ?

L’enjeu est central pour Valtris: si le sac mauve remplace bien le bleu, le centre de recyclage de Couillet sera prêt pour la mission.

Trois communes en Flandre, trois en Wallonie (Marchin, Hannut et Frameries) sont en test depuis 2016. Un test coloré puisque le sac bleu qui recueille les déchets PMC y est remplacé par un sac mauve, dans lequel les usagers sont invités à déposer les déchets «P + MC». «C’est-à-dire que la part réservée aux déchets plastiques est élargie, explique Fatima Boudjaoui, responsable chez Fost Plus, et peut comprendre les barquettes souples de légumes, les pots de yaourt et les films plastiques, par exemple».

Actuellement, et c’est évidemment le cas dans la chaîne automatisée de Valtris, les PMC sont triés en neuf fractions, qui sont, dans l’ordre: l’acier, l’aluminium, le PET transparent, le PET bleu, le PET vert, le plastique HDPE, les Tetra-Packs, les sacs bleus PMC eux-mêmes et, enfin, les résidus. Demain, avec le «P + MC», ce fractionnement va évidemment s’élargir.

Fatima Boudjaoui l’a confirmé, hier, dans les locaux de Valtris: «La phase finale du test est lancée, l’évaluation est en cours. Nous analyserons s’il vaut mieux ouvrir ce sac mauve à tous les déchets plastiques ou, malgré tout, en exclure quelques-uns. Les intercommunales recevront nos recommandations dans le courant de l’année prochaine, pour une implémentation éventuelle dans tout le pays en 2019».

Avec la possibilité d’instaurer une troisième pause de travail, avec ses espaces au sol disponibles pour installer des chaînes de tri supplémentaires et avec cette zone de surtri effectué par des intervenants humains, la responsable de communication de Fost Plus n’a pas hésité à le reconnaître: «Au jour d’aujourd’hui, en Belgique, il n’y a que Valtris qui soit prêt à traiter les sacs mauves en tri direct automatisé».