FOOTBALL

INFOGRAPHIES | Pourquoi Romelu Lukaku, Eden Hazard et Thomas Meunier sont les grands gagnants des éliminatoires

INFOGRAPHIES | Pourquoi Romelu Lukaku, Eden Hazard et Thomas Meunier sont les grands gagnants des éliminatoires

Thomas Meunier a profité de la campagne qualificaive pour s’imposer aux yeux de Roberto Martinez. Photo News

Vingt-quatre heures après la victoire des Diables rouges face à Chypre lors du dernier match de leur campagne qualificative, l’heure est au bilan. L’occasion de se rendre compte que certains joueurs semblent inébranlables à leur poste et que d’autres ont du souci à se faire.

+ À LIRE AUSSI | Les buts des Diables décortiqués : Lukaku impérial, 12 buteurs et Meunier sur le podium

Avec 28 points sur 30 et 43 buts inscrits sur l’ensemble de la campagne qualificative, la Belgique a assuré le spectacle lors de ces derniers matches officiels. Dans les chiffres en tout cas.

Mais là où certains Diables rouges sont déjà parvenus à persuader Roberto Martinez qu’il ne pouvait plus se passer d’eux, d’autres doivent encore tout prouver. Histoire de faire partie des 23 qui s’envoleront pour la Russie.

Bilan.

Lukaku, le buteur N°1

Bien que son style ne fasse pas l’unanimité, les statistiques de Romelu Lukaku plaident pour lui.

Avec 11 buts inscrits en dix rencontres, l’attaquant de Manchester United est le joueur belge le plus prolifique, loin devant Eden Hazard (6 buts) et Thomas Meunier (5 buts).

Et en termes d’efficacité? Romelu Lukaku est là encore un des plus performants. Lors de cette campagne, il a ainsi inscrit un but par heure plus ou moins. Seul Christian Benteke, qui n’a pas été aussi souvent titularisé, fait mieux.

 

Courtois et Vertonghen, les deux piliers

Qui sont les seuls joueurs à avoir pris part à l’intégralité de la campagne qualificative? Thibaut Courtois et Jan Vertonghen. Et comme Toby Alderweireld, Yannick Carrasco ou encore Thomas Meunier et Eden Hazard, leur important temps de jeu durant les dix derniers matches officiels de la Belgique doit leur assurer une place en Russie.

 

Les Diables plus efficaces en seconde période

Le dernier quart d’heure de jeu des Diables avait beaucoup marqué les esprits des Belges durant la Coupe du monde 2014. Et à nouveau, il semblerait que les hommes de Roberto Martinez renouent avec cette habitude.

En effet, 10 des 43 buts inscrits par la Belgique durant la campagne qualificative pour le Mondial 2018 l’ont été lors du dernier quart d’heure.

 

Plus globalement, les Belges semblent être passés maîtres dans l’art de «tuer» leurs adversaires dans la dernière demi-heure de jeu (20 buts au total). Signe qu’ils ont le coffre mais aussi la patience pour porter l’estocade finale au bon moment.

Hazard, Lukaku et Meunier convaincants

Sur base des cotations attribuées dans L’Avenir par nos journalistes sportifs, Eden Hazard (7,125), Romelu Lukaku (7,06) et Thomas Meunier (7,06) sont les trois Diables rouges les plus convaincants de cette campagne qualificative.

 

 

 

À noter que parmi les 12 autres joueurs qui ont été cotés au moins deux fois durant les dix derniers matches officiels de la Belgique, c’est Marouane Fellaini (5,58) qui obtient la moins bonne moyenne.

 

Et les grands perdants sont...

Outre quelques grandes tendances évoquées plus haut, la première campagne qualificative de Roberto Martinez a aussi permis de découvrir qui sont les grands perdants des choix tactiques de l’Espagnol.

Ainsi, Radja Nainggolan, titularisé une seule fois seulement en dix matches, ne devrait pas être du voyage en Russie.

Grosse inquiétude également pour Jordan Lukaku qui n’aura finalement joué que 21 minutes sur l’ensemble de la campagne. Tout comme Steven Defour, titularisé à une seule reprise en match officiel.

De leur côté, Divock Origi, jamais aligné, et Christian Benteke (deux matches dont une titularisation et trois buts) ne semblent pas convaincre le tacticien espagnol: Michy Batshuayi, pourtant moins prolifique, leur a été plus souvent privilégié (5 matches dont deux titularisations pour un but).